France-L'exercice du pouvoir c'est le respect du secret-Valls

le
0
    PARIS, 26 octobre (Reuters) - Le Premier ministre, Manuel 
Valls, a estimé mercredi que l'exercice du pouvoir devait être 
assorti du respect du secret des échanges entre les membres de 
l'exécutif, une critique indirecte adressée au chef de l'Etat, 
dont les confidences à un duo de journalistes a provoqué une 
crise politique. 
    "J'ai le plus profond respect à l'égard du président de la 
République", a dit le chef du gouvernement sur France Inter. 
    "Ce que j'ai à dire au Président de la République, je lui 
dit directement parce que je pense que l'exercice du pouvoir, 
c'est l'intimité, c'est le respect de la confidence, c'est le 
respect, bien sûr, du secret." 
    Dans leur livre "Un président ne devrait pas dire ça", fruit 
d'une soixantaine d'entretiens avec François Hollande, Gérard 
Davet et Fabrice Lhomme citent abondamment des propos parfois 
abrupts du chef de l'Etat sur des responsables politiques, des 
événements de son quinquennat ou des institutions. 
    Certaines de ces déclarations ont suscité un tollé, 
notamment chez les magistrats, et alimenté les spéculations sur 
l'impossibilité pour François Hollande de briguer un deuxième 
mandat en 2017. 
 
 (Emmanuel Jarry) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant