France-L'Etat "pioche" dans l'investissement d'avenir-Schweitzer

le
1

PARIS, 24 novembre (Reuters) - Le commissaire général à l'Investissement, Louis Schweitzer, déplore dans une interview publiée lundi par Le Figaro que le gouvernement "pioche" dans le programme d'investissements d'avenir (PIA) pour boucler son budget. "La tentation était irrésistible. Cela fait déjà plusieurs années qu'en toute discrétion des crédits PIA ont été réorientés pour faire face à des impasses budgétaires", déclare-t-il sans donner de chiffres. "La frontière entre ce qui relève d'investissements du PIA et ceux du budget n'est parfois pas très claire", ajoute-t-il. "Nous finançons par exemple des actions du Commissariat à l'énergie atomique ou des avances à Airbus." Ces sommes étaient prises il y a quelques années sur des lignes budgétaires de l'Etat, rappelle Louis Schweitzer, pour qui cette "manoeuvre financière" n'est "évidemment pas souhaitable". L'enveloppe du PIA s'élève à 47 milliards d'euros (les 35 milliards initiaux auxquels ont été ajoutés 12 milliards). Sur ce total, 32 milliards sont déjà affectés à des projets et plus de neuf ont effectivement été versés, précise Louis Schweitzer. "Notre ambition est que l'ensemble de l'enveloppe soit engagée d'ici à mi-2017", ajoute-t-il. Pour cela, il entend réduire à trois mois l'instruction des projets alors qu'il se passe parfois 18 mois, actuellement, entre un appel d'offre et la conclusion d'un contrat. Il espère également renforcer l'action du commissariat à l'investissement, "peut-être avec un troisième volet au PIA". (Emmanuel Jarry)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le lundi 24 nov 2014 à 09:20

    Du moment que l'Etat ne pioche pas chez les fonctionnaires...c'est conforme à leur idéologie d'avenir...pour le PS !!!!

Partenaires Taux