France-L'Etat déterminé pour l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes

le
0

NANTES, 1er décembre (Reuters) - Manuel Valls a affirmé lundi la détermination du gouvernement à réaliser le futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) en marge de la signature d'un protocole sur le futur contrat de plan entre l'Etat et la région Pays de la Loire. Le Premier ministre a toutefois appelé les partisans du projet à "respecter la méthode" arrêtée par son prédécesseur Jean-Marc Ayrault, ancien maire de Nantes, qui avait accepté de conditionner le début des travaux de réalisation de l'équipement à l'extinction des recours juridiques des opposants. "Il faut respecter la méthode et la procédure, dans un grand souci d'écoute et avec le souci de la concertation", a dit Manuel Valls à Nantes, alors que le contrat de plan Etat-Région prévoit des crédits pour la réalisation de la desserte routière nécessaire au futur aéroport. "Il faut aussi le faire avec la volonté de condamner avec la plus grande énergie et la plus grande force tous les agissements qui ont eu lieu ces dernières semaines", a-t-il ajouté en référence aux incidents survenus en marge de rassemblements en mémoire du militant écologiste Rémi Fraisse. Manuel Valls a salué la "décision importante" rendue vendredi par le Conseil d'Etat, qui a rejeté les pourvois formés par vingt-six propriétaires contre les arrêtés pris par le préfet en vue de leur expropriation. Les décisions concernant les autres recours des opposants et qui portent sur la loi sur l'eau et les espèces protégées sont quant à elles attendues dans les premières semaines ou premiers mois de 2015. (Guillaume Froin, édité par Gérard Bon)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant