France-L'encadrement des loyers à Paris se précise

le
1

PARIS, 26 décembre (Reuters) - Le ministère du Logement a annoncé vendredi avoir agréé l'Observatoire des loyers de l'agglomération parisienne (Olap), une étape nécessaire à la mise en place de l'encadrement des loyers de logements dans la capitale. La loi Alur adoptée lorsque Cécile Duflot était ministre du Logement prévoyait un encadrement des loyers dans 28 grandes villes mais les professionnels du secteur y voyaient un possible frein à l'investissement locatif et le Premier ministre Manuel Valls a décidé qu'il serait uniquement expérimenté à Paris en 2015. Lille ou Grenoble avaient, entre autres communes, demandé son application dès 2015 mais ces villes doivent avoir un observatoire, comme l'Olap désormais, agréé par l'Etat et ainsi habilité à définir des plafonds de loyer au mètre carré. L'Olap dispose de données pour 80 quartiers de Paris qui vont lui permettre de "regrouper ces quartiers par niveaux de loyer et aboutir à un découpage de Paris en 14 zones de loyers homogènes", dit le ministère du Logement dans un communiqué. Il oeuvrera dans un premier temps à Paris seulement et non sur la petite couronne, conformément au voeu adopté mi-décembre par le Conseil régional d'Île-de-France, qui a donné un avis favorable pour la seule capitale, au grand dam de plusieurs élus de gauche. Dans son communiqué, le ministère précise que "certaines communes pourraient remplir les conditions permettant d'obtenir un agrément en 2015", ce qui serait le cas de Lille où la mairie assure pouvoir être prête d'ici quelques mois. Le ministère appelle en outre les communes qui n'ont pas d'observatoire des loyers "susceptible d'être agréé avant 2016 ou 2017 à participer activement à leur développement". (Gregory Blachier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 le vendredi 26 déc 2014 à 15:31

    Toutes les précédentes tentatives d'encadrement de loyers ont échouées. Pourquoi? Parce qu'il n'y a rien de plus performant que la loi de l'offre et de la demande en libre concurrence pour obtenir le juste prix.