France-L'emploi salarié progresse encore, +0,2% au 2e trimestre

le
0
 (Actualisé avec précisions, commentaire d'économiste) 
    PARIS, 12 août (Reuters) - L'économie française a créé 
24.100 emplois dans le secteur privé au deuxième trimestre, la 
stagnation de la croissance sur la période n'empêchant pas une 
évolution positive de ce solde pour le cinquième trimestre 
consécutif.  
    Selon l'estimation "flash" publiée vendredi par l'Insee, 
l'emploi salarié dans les secteurs marchands non agricoles a 
augmenté de 0,2% au deuxième trimestre.  
    L'institut a dans le même temps revu en légère baisse la 
hausse enregistrée au premier trimestre, à 0,2% (contre 0,3% 
précédemment), soit 37.300 postes créés (contre 40.400 
initialement). 
    Sur un an, le niveau de l'emploi salarié s'inscrit en 
progression de 0,9%, soit 143.300 postes en plus (contre 157.000 
à fin mars), un chiffre proche du seuil à partir duquel les 
créations d'emplois sont suffisantes pour absorber la hausse de 
la population active, d'environ 150.000 personnes par an.      
    "Ce niveau de création d'emploi ne permet pas un fort repli 
du chômage et c'est là le risque de la situation 
conjoncturelle", observe Philippe Waechter, chef économiste chez 
Natixis Asset Management.         
    Au deuxième trimestre, les destructions d'emplois ont repris 
dans la construction (0,3%, soit 3.500 emplois détruits), alors 
que l'emploi dans ce secteur avait renoué avec un solde 
légèrement positif (+0,1%) le trimestre précédent après 15 
trimestres de contraction.    
    Dans l'industrie, qui n'a pas été en situation de création 
nette d'emplois depuis début 2001, l'emploi a continué de 
reculer au même rythme qu'au premier trimestre (-0,3%, soit 
9.700 postes détruits).  
    Sur un an, l'industrie a perdu davantage d'emplois que la 
construction (33.900 contre 13.400), souligne l'Insee.  
    En revanche, l'emploi du secteur tertiaire dans son ensemble 
a continué de croître, même si sa progression a ralenti avec une 
hausse de 0,3% contre +0,4% au premier trimestre. Au total, 
37.300 emplois ont été créés dans le tertiaire et 500 emplois 
ont été détruits dans l'intérim. 
    Hors intérim, l'emploi dans le secteur tertiaire a donc créé 
37.800 emplois au deuxième trimestre, sa croissance ralentissant 
légèrement par rapport au premier trimestre, à +0,3% contre 
+0,4%.      
    La Dares (Direction des études et des statistiques du 
ministère du Travail) a précisé dans un communiqué distinct que 
l'indice du salaire mensuel de base (SMB) avait augmenté de 0,3% 
au deuxième trimestre 2016 et de 1,2% sur un an. 
    L'indice du salaire horaire de base des ouvriers et des 
employés (SHBOE) enregistre une progression comparable sur le 
trimestre et une hausse légèrement inférieure, de 1,1%, sur un 
an. 
    A titre de comparaison, le taux d'inflation annuelle (hors 
tabac) s'élevait à 0,6% au cours du deuxième trimestre 2016 et 
s'établissait à 0,2% sur les douze mois à fin juin 2016. 
         
    Statistiques détaillées sur le site de l'Insee : 
    http://bit.ly/2aLyznt 
    Données de la Dares:  
    http://bit.ly/2aXwVlZ 
         
 Les indicateurs français en temps réel           ECONFR  
 Les indicateurs de la zone euro en temps réel    ECONEZ  
 Le point sur la conjoncture française            ECO/FR  
  
 (Yann Le Guernigou) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant