France-L'avocat de Lamdaoui "rejette en bloc" les accusations

le
0

PARIS, 4 décembre (Reuters) - L'avocat de Faouzi Lamdaoui, cité à comparaître devant le tribunal correctionnel de Paris pour abus de biens sociaux, blanchiment de ce délit, faux et usage de faux, "rejette en bloc" les accusations qui visent l'ancien conseiller de François Hollande. C'est uniquement pour être à même de se défendre au mieux que Faouzi Lamdaoui a démissionné mercredi, précise Me Ardavan Amir-Aslani dans un communiqué. Après l'ex-secrétaire d'Etat aux Anciens combattants Kader Arif, c'est le deuxième proche de François Hollande à démissionner en dix jours, portant un nouveau coup à la "République exemplaire" promise par le chef de l'Etat. Sa démission a été officialisée mercredi, peu après l'annonce de sa convocation par la justice. ID:nL6N0TN32L "Maître Ardavan Amir-Aslani rejette en bloc les accusations (...) à l'encontre de son client pour des faits remontant à 2007/2008 - alors qu'il n'était pas encore conseiller - et dénonce avec la plus grande fermeté les fausses informations relayées à ce jour", peut-on lire dans un communiqué. "Il n'y a aucun abus de bien social, de quelque nature que ce soit. Le patrimoine de M. Lamdaoui est parfaitement connu et régulièrement déclaré auprès de l'administration fiscale. Les interprétations avancées ne peuvent refléter qu'une volonté affichée de lui nuire", poursuit le texte. Me Ardavan Amir-Aslani précise que son client, qui "a toujours agi de façon intègre et loyale", "se réserve le droit" d'engager des poursuites en diffamation. Une enquête préliminaire visant Faouzi Lamdaoui avait été ouverte en janvier 2013 par le parquet de Paris. Sa citation à comparaître fait suite à cette enquête. La date de l'audience n'a pas encore été fixée, indique une source judiciaire. (Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant