France-L'auteur du faux tweet d'un élu identifié et bientôt jugé

le
0

ANGERS, Maine-et-Loire, 27 novembre (Reuters) - L'internaute qui avait usurpé en juillet dernier l'identité d'un adjoint au maire de Montreuil-Juigné (Maine-et-Loire), près d'Angers, pour poster un tweet à connotation raciste a été identifié et sera jugé, a annoncé jeudi le procureur d'Angers. Sous la photo d'un enfant ensanglanté entouré de médecins, semble-t-il au Proche Orient, l'avatar JacquesRenaud49 s'était demandé s'il s'agissait de "viande halal", suscitant un incroyable emballement sur les réseaux sociaux et des réactions indignées de la part de plusieurs députés et sénateurs. Les réquisitions menées immédiatement auprès de Twitter aux Etats-Unis ont permis la semaine dernière d'identifier l'auteur des faits, dont l'identité n'a pas été dévoilée. "Il a indiqué ne pas comprendre pourquoi il avait écrit ça, et regretter amèrement ce qu'il avait fait", a indiqué aux journalistes Yves Gambert. "Il a qualifié les faits de "bêtise", et s'est traité lui-même de crétin." "Au moment des faits, c'est un jeune homme inoccupé, qui passe tout son temps sur internet, soit pour jouer, soit pour surfer et commenter l'actualité", a expliqué le procureur de la République d'Angers. "Ses amis sont essentiellement des amis virtuels... En clair, il paraît un peu déconnecté du réel." Le jeune homme, jusque-là inconnu de la justice, sera jugé pour ces faits devant le tribunal correctionnel d'Angers pour "usurpation d'identité d'un tiers portant atteinte à son honneur ou sa réputation", un délit théoriquement passible d'un an de prison et de 15.000 euros d'amende. (Guillaume Frouin, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant