France-L'anesthésiste d'Orthez reste en détention

le
0

BORDEAUX, 16 octobre (Reuters) - La cour d'appel de Pau a refusé jeudi de remettre en liberté une anesthésiste de la maternité d'Orthez (Pyrénées-Atlantiques) mise en examen après le décès d'une jeune femme à la suite d'un accouchement difficile, a-t-on appris jeudi de source judiciaire. La chambre de l'instruction devant laquelle la praticienne avait demandé sa remise en liberté mardi s'est opposée à sa demande, notamment pour la maintenir à la disposition de la justice. L'anesthésiste belge de 45 ans a reconnu mardi avoir consommé de l'alcool le soir des faits. Elle a été mise en examen pour "homicide involontaire aggravé". Dans la nuit du 26 au 27 septembre, elle a participé à l'accouchement par césarienne sous anesthésie générale d'une femme de 28 ans, victime d'un arrêt cardiaque. Conduite en urgence à l'Hôpital de Pau, le jeune femme est décédée le 30 septembre. Le bébé, lui, est sain et sauf. L'anesthésiste a été mise en examen et placée en détention provisoire le 2 octobre après avoir reconnu lors de sa garde à vue qu'elle souffrait d'"alcoolémie chronique". Les gendarmes qui voulaient l'entendre avaient constaté un taux d'alcoolémie de 2,18 grammes d'alcool par litre de sang et trouvé une dizaine de bouteilles d'alcool fort dans son appartement lors d'une perquisition. Depuis, l'anesthésiste a reconnu devant le juge d'instruction que le soir des faits elle avait bu une bouteille de 50 cl d'un mélange de vodka et d'eau. Elle a toutefois assuré qu'elle n'était pas ivre, estimant ses capacités à 70%. Il lui est reproché des erreurs dans le choix des produits et dans l'intubation de la patiente. L'autopsie a révélé que le tube relié au respirateur artificiel a été placé par erreur dans l'½sophage, ce qui a privé la victime d'oxygène durant un quart d'heure. La maternité, déjà en sursis faute d'un nombre suffisant de gynécologues-obstétriciens, est fermée à titre provisoire depuis l'accident, le temps pour l'Agence régionale de santé (ARS) de prendre la décision, probable, d'une fermeture définitive. (Claude Canellas, édité par Chine Labbé)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant