France-L'activité de l'artisanat du bâtiment accentue son recul

le
0

* Activité -3% en volume au T4, -2% en 2014 * La Capeb prévoit en 2015 -1% et 8.000 nouvelles pertes d'emplois * Son président verra Emmanuel Macron début février PARIS, 22 janvier (Reuters) - L'activité dans l'artisanat du bâtiment en France s'est contractée de 3% en volume au quatrième trimestre 2014, portant le recul sur l'année à 2%, selon les chiffres annoncés jeudi par la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb). L'activité se replie ainsi pour le 11e trimestre consécutif, en raison principalement de la chute dans la construction neuve qui a connu sur le trimestre sa plus forte baisse des trois dernières années (-6,5%) alors que les mises en chantier de logements enfonçaient le plancher des 300.000 sur un an à fin novembre. Et l'année 2015 s'annonce à peine meilleure, avec une baisse de 1% attendue pour l'activité globale et 8.000 nouvelles pertes d'emplois estimées, après -12.000 emplois en 2014. "Nous passons de difficultés qui paraissaient à un moment de conjoncture, à quelque chose qui devient structurel", a averti Patrick Liébus, président de la Capeb, au cours d'une conférence de presse. "Nous sommes dans une phase où les choses ne reviendront plus jamais en arrière." La Capeb représente 370.000 petites entreprises qui constituent 98% des sociétés du secteur en France et emploient 60% des salariés du bâtiment. Dans ce contexte, Patrick Liébus rencontrera le ministre de l'Economie Emmanuel Macron début février pour plaider un retour à une TVA de 5,5% sur les travaux, contre 10% actuellement. Il dénoncera également la concurrence du régime des autoentrepreneurs ou d'expériences comme celles de la Poste en Vendée, consistant à confier des diagnostics énergétiques à ses facteurs, que les artisans assimilent à une concurrence déloyale. L'entretien-rénovation a reculé de 1% au quatrième trimestre, tandis que l'activité d'amélioration de la performance énergétique des bâtiments stagne, soit un léger mieux par rapport au trimestre précédent. Sur l'année, l'activité dans la construction neuve a encore trébuché de 4,5%, après -6% en 2013. "Le dispositif d'investissement locatif Duflot n'a pas atteint les objectifs espérés (...) l'objectif de 500.000 constructions de logements par an s'éloigne malheureusement plus encore que l'année dernière", a ajouté Patrick Liébus, La Confédération dit espérer que les mesures fiscales et de simplifications annoncées cette année par le gouvernement doperont le logement, mais n'escompte qu'un léger mieux, avec encore un repli attendu entre -3% et -4% pour la construction neuve. (Gregory Blachier et Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant