France-Kigali déplore le non-lieu en faveur d'un prêtre rwandais

le
0

PARIS, 7 octobre (Reuters) - Les autorités rwandaises ont fait part mercredi de leur "grande déception" à la suite du non-lieu rendu en faveur de Wenceslas Munyeshyaka, un prêtre rwandais soupçonné d'implication dans le génocide des Tutsi en 1994. Mis en accusation par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) - qui a renoncé en 2007 à sa demande d'extradition et conclu un accord avec la France pour qu'il soit jugé à Paris - Wenceslas Munyeshyaka, aujourd'hui prêtre en Normandie, a été condamné en 2006 à la prison à perpétuité par un tribunal militaire au Rwanda. ( ID:nL8N1261WE ) "L'ambassadeur du Rwanda en France prend acte avec la plus grande déception de l'ordonnance de non-lieu rendue le 2 octobre dernier (...) à l'égard de Munyeshyaka Wenceslas", peut-on lire dans un communiqué. "Sans prétendre interférer dans le processus judiciaire français, il ne peut que regretter la lenteur exceptionnelle avec laquelle cette décision est intervenue". L'ambassadeur du Rwanda, ajoute le communiqué, "s'interroge sur le bien-fondé du transfert de la procédure initiée devant le Tribunal pénal international, vers les juridictions françaises." "Il se fait la voix de tout un peuple, blessé dans sa soif de justice et de réconciliation, pour déplorer ce qu'il ressent comme un échec d'une procédure qui s'avère au final non efficiente." (Sophie Louet, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant