France-Kader Arif, visé par une enquête, démissionne

le
1

PARIS, 21 novembre (Reuters) - Le secrétaire d'Etat aux Anciens combattants, Kader Arif, a démissionné vendredi du gouvernement pour lui permettre de se défendre dans l'enquête préliminaire qui le vise, a annoncé la présidence de la République. Ce proche de François Hollande est visé par une enquête préliminaire ouverte à Toulouse à la suite d'un "signalement" d'élus du groupe d'opposition UMP au Conseil régional. Les investigations portent sur des passations de marchés entre la région Midi-Pyrénées et deux sociétés successives appartenant notamment au frère et à des neveux de l'ex- secrétaire d'Etat. Kader Arif a présenté sa démission à François Hollande "afin d'apporter toutes les précisions visant à l'établissement de la vérité dans le cadre de l'enquête préliminaire menée par le parquet financier dans laquelle son nom est cité", peut-on lire dans un communiqué de l'Elysée. Jean-Marc Todeschini, sénateur de la Moselle, lui succédera au même poste, a ajouté la présidence. (Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le vendredi 21 nov 2014 à 13:42

    il n'y aura plus aucun ministre d'ici 2017!!