France-Juppé ni trop à droite, ni trop à gauche, selon un sondage

le
0
    PARIS, 8 janvier (Reuters) - Les Français jugent le 
positionnement d'Alain Juppé équilibré, ni trop à droite, ni 
trop à gauche, et jugent l'ancien Premier ministre plus 
compétent et plus rassembleur que Nicolas Sarkozy, selon un 
sondage Odoxa pour iTELE et Paris Match publié vendredi. 
    Près de trois quarts des personnes interrogées (73%) 
considèrent que le maire de Bordeaux, candidat à la primaire de 
la droite et du centre en vue de la présidentielle de 2017, ne 
penche ni trop d'un côté, ni trop de l'autre. 
    Parmi les seuls sympathisants de droite, appelés à choisir 
leur candidat en novembre, 66% apprécient le positionnement 
politique d'Alain Juppé mais près d'un tiers (30%) lui reproche 
de ne pas être assez à droite. 
    L'ancien chef du gouvernement fait aujourd'hui figure de 
rival le plus sérieux de Nicolas Sarkozy dans la course à la 
primaire. 
    Contrairement au président du parti Les Républicains, Alain 
Juppé a fait connaître ses intentions et mené ces derniers jours 
une campagne médiatique à l'occasion de la sortie d'un 
livre-programme, "Pour un État fort". 
    Selon cette même enquête d'Odoxa, 64% des sondés jugent 
Alain Juppé plus rassembleur, 68% plus compétent et 78% plus 
sincère que Nicolas Sarkozy. 
    A droite, on attribue les mêmes qualités au maire de 
Bordeaux, dans des proportions toutefois moins importantes. 
    En revanche, les personnes interrogées prêtent plus 
d'autorité (54% contre 43%) et de charisme (50% contre 46%) à 
l'ancien président de la République. 
    "L'un est au sommet des sondages depuis des mois, l'autre ne 
cesse de baisser. Il est donc assez logique qu'Alain Juppé soit 
nettement préféré à Nicolas Sarkozy sur notre duel d'image", 
selon Gaël Sliman, président d'Odoxa. 
    "Il est surtout intéressant pour lui de prendre l'ascendant 
sur son rival auprès des sympathisants de droite. Et c'est bien 
cela la principale nouveauté de janvier 2016 dans leur duel", 
ajoute-t-il. 
    Ce sondage a été réalisé jeudi et vendredi par internet 
auprès d'un échantillon de 994 personnes représentatif de la 
population française âgée de 18 ans et plus. 
 
 (Simon Carraud, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant