France-Juppé ne va "pas s'endormir" après l'élection de Sarkozy

le
0

PARIS, 29 novembre (Reuters) - Alain Juppé, candidat déclaré à la primaire à droite pour la présidentielle de 2017, a félicité samedi Nicolas Sarkozy pour son élection à la présidence de l'UMP mais prévenu qu'il resterait vigilant sur la ligne de rassemblement avec le centre qu'il défend. Le maire de Bordeaux, sifflé lors du meeting de Nicolas Sarkozy dans sa ville, s'est dit "beau joueur" après l'élection de l'ancien chef de l'Etat au premier tour avec 64,5% des voix, un score moindre qu'attendu. "Je félicite Nicolas Sarkozy pour sa victoire, je lui adresse mes félicitations très amicales, à lui maintenant de redonner à l'UMP l'élan qu'elle attend et pour cela, il faudra rassembler bien entendu", a dit Alain Juppé à la presse. L'ancien ministre des Affaires étrangères de Nicolas Sarkozy a salué le score "tout à fait remarquable" de Bruno Le Maire (29,18%) et la "remontée" d'Hervé Mariton, à qui étaient promis entre 2% et 4% des voix et qui en a récolté 6,32%. "Les militants se sont prononcés, je n'ai pas plus de commentaires à faire", a poursuivi Alain Juppé, qui, tout en disant ne pas vouloir "ressortir des querelles inutiles", a souligné qu'il veillerait à se faire entendre. "Je veux aider l'UMP à repartir de l'avant, c'est la principale force d'opposition, il faut qu'elle se rassemble dans l'esprit que j'ai dit et je n'ai pas changé d'avis", a dit ce partisan d'une primaire ouverte à l'UDI et au MoDem, dont Nicolas Sarkozy ne veut pas. "Ce n'est pas dans le conflit interne qu'on peut faire avancer les choses", a-t-il encore dit après avoir reconnu des "tensions incontestables" ces dernières semaines. "Moi je suis près à l'aider bien sûr si on est sur la ligne que j'ai indiquée, le rassemblement de la droite et du centre", a-t-il ajouté. Et de prévenir : "Je ne vais pas m'endormir." (Gregory Blachier, édité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant