France JO2024-Patrick Kanner promet un financement "maîtrisé"

le
1
    PARIS, 7 octobre (Reuters) - Le ministre des Sports, Patrick 
Kanner, a assuré vendredi sur France Info que la France saurait 
maîtriser le budget des Jeux Olympiques d'été de 2024 si la 
candidature de Paris est retenue mais il s'est donné la 
possibilité d'un dépassement de 10%. 
    Il a fourni cette précision à France Info, le jour de la 
remise au Comité international olympique du volet gouvernance et 
finances de cette candidature par le "comité Paris 2024". 
    Le gouvernement chiffre à environ six milliards d'euros 
l'organisation des JO de 2024 à Paris, dont trois milliards pour 
la partie événements sportifs, totalement autofinancée par les 
droits télévisuels, la billetterie, la contribution du CIO, les 
sponsors, etc. et trois milliards pour les infrastructures. 
    Cette deuxième partie comprend notamment le village 
olympique et le village des médias, soit l'équivalent de 5.000 
logements et un coût évalué par Patrick Kanner à 1,8 milliard 
d'euros, à quoi s'ajouteront notamment des équipements sportifs 
comme une piscine olympique. 
    Ce volet sera financé à parité par des fonds privés et des 
fonds publics (un milliard d'euros de l'Etat et 500 millions des 
collectivités territoriales, a précisé le ministre). 
    "La France maîtrise, nous avons eu 20 mois d'expertise 
financière", a déclaré Patrick Kanner. "On est vraiment sur une 
candidature maîtrisée." 
    Interrogé sur les risques de dépassement, il a néanmoins 
répondu : "Je vous accorde un dépassement de 10%, ça ferait 300 
millions d'euros. Ce n'est rien par rapport à Pékin."  
 
 (Emmanuel Jarry) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bernm il y a un mois

    Y a t'il eu un seul JO qui n'a pas depasse le budget previsionnel?Et la, deja avant d'etre selectionne, on s'autorise 10% de depassement, qui se transformenront en 50% une fois selectionne, pour finir a 100% une fois les travaux fini. Mais pas grave, c'est le contribuable qui paye...