France-Jego veut une primaire UMP-UDI pour présider le Sénat

le
2

PARIS, 29 septembre (Reuters) - Le centriste Yves Jégo, qui brigue la direction de l'Union des démocrates et indépendants, a demandé lundi une primaire ouverte UMP-UDI pour désigner un candidat à la présidence du Sénat, qui a basculé à droite dimanche après trois ans de règne socialiste. "Une primaire ouverte conjointe aux groupes UMP et UDI est indispensable pour choisir en toute transparence le président" de la chambre haute, a-t-il déclaré sur son compte twitter. Il a fait valoir sur i>Télé que l'UMP, avec environ 140 sénateurs sur 348 sièges, ne serait pas en mesure d'avoir seule la majorité sénatoriale, malgré le recul de la gauche et tout particulièrement du Parti socialiste. "Le groupe de l'UDI progresse. On va augmenter de 30% nos effectifs", a-t-il expliqué. "Ce qui signifie que c'est l'UDI qui fait la majorité avec l'UMP et que l'UMP n'est pas le parti unique qui dirigerait le Sénat." Le groupe UDI devrait compter une quarantaine de sénateurs. "On veut nouer des alliances mais en discutant. Je souhaite par exemple que le groupe UDI puisse présenter un candidat à cette élection" (à la présidence du Sénat), a ajouté Yves Jego. "Je le dis vraiment comme un avertissement à l'UMP : ne considérez pas que l'UDI est un accessoire à votre disposition, ce n'est pas un hochet." Du côté de l'UMP, sont en lice pour la présidence du Sénat Jean-Pierre Raffarin, Gérard Larcher et Philippe Marini. (Emmanuel Jarry, édité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • JODHY le lundi 29 sept 2014 à 13:33

    se prennent pour le nombril de france maintenant

  • frk987 le lundi 29 sept 2014 à 13:22

    Dès qu'une idée stupide effleure la gauche faudrait que la droite suive. Les primaires c'est l'art d'élire le plus démagogue du lot et le plus incapable.