France - Jean-Noël Guérini lance un nouveau parti

le
0

LES PENNES MIRABEAU (BOUCHES-DU-RHONE), 13 novembre (Reuters) - L e président du conseil général des Bouches-du-Rhône Jean-Noël Guérini a annoncé jeudi la création d'un nouveau parti politique, sur lequel il veut s'appuyer pour préparer les prochaines échéances électorales. A 63 ans, l'ex-homme fort du PS dans le département espère rééditer aux cantonales de mars son succès des dernières sénatoriales, où il a siphonné les voix d'un Parti socialiste local en déroute. "Rien ne s'est jamais arrêté", a-t-il dit devant plus d'un demi-millier de personnes, soulignant l'urgence "d'aller vers de nouveaux horizons, vers de nouvelles conquêtes". Le mouvement "La Force du 13", qu'il vient de transformer en parti politique, lui a permis d'obtenir fin septembre trois sièges au Palais du Luxembourg, au détriment notamment du Parti socialiste qui n'en a sauvé qu'un. "J'étais socialiste, je ne le suis plus mais il y a des élus socialistes dans cette salle que je salue", a dit celui qui a comparu le mois dernier devant la justice pour détournement de fonds publics et qui est mis en examen dans deux affaires de malversations présumées sur des marchés publics de la région marseillaise. Le cas de l'ancien patron de la fédération socialiste locale n'en finit plus d'empoisonner un PS, qu'il a quitté en avril quelques jours avant d'en être exclu. "Je ne regrette rien de mes 47 ans passés au Parti socialiste. Je ne les bannis pas d'un revers de main », a souligné celui qui affirme "avoir fermé le livre" de cette période. Jean-Noël Guérini mène aujourd'hui le combat contre le projet de grande métropole Aix-Marseille-Provence initié par le gouvernement et entend surfer sur le mécontentement des élus locaux pour conserver un siège de président du conseil général qu'il occupe depuis 1998. "Le mode de fonctionnement du gouvernement est celui du renoncement des promesses. En politique, l'amateurisme ne pardonne pas. Il ne faut plus céder aux représentants de cet état hautain et parfois autiste", a-t-il encore déclaré. (Jean-François Rosnoblet, édité par Yann Le Guernigou)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant