France-Irlande, vu de Croke Park

le
0

Pour la première fois de son histoire, le stade de Croke Park a diffusé un match de "soccer" – la 2e mi-temps du match France-Irlande, presque en intégralité – pendant un événement consacré au football gaélique. Les demi-finales du championnat du Leinster ont elles été repoussées de deux heures. Pour un succès finalement assez discret.

Dublin, dimanche matin, 11h. Comme chaque dimanche à cette heure, les rues du centre sont étrangement calmes. La ville est encore endormie. La soirée de samedi soir était en plus un peu spéciale, avec une Gay Pride particulièrement célébrée par les pubs et les établissements de nuit du centre ville. On devine alors que la majorité des Dublinois a peut-être une petite gueule de bois. Mais plus on se rapproche de l'après-midi, plus les drapeaux vert, blanc et orange prennent la place de ceux couleur arc-en-ciel. Les maillots verts envahissent les principales rues du centre-ville et prennent la direction du quartier de Temple Bar et des pubs situés aux alentours.

Soccer dans le centre-ville, sports gaéliques au nord


Enfin tout dépend où l'on souhaite se rendre. Car lorsque l'on emprunte O'Connel Street (la rue la plus connue de la capitale irlandaise), et que l'on se dirige au nord de la ville, pour se rapprocher de Croke Park, les maillots verts se retrouvent noyés au milieu des violets, bleus et vert foncé représentant les principales équipes de foot gaélique. Une fois arrivé à Phisborough, le quartier où se situe Croke Park, c'est de nouveau le calme plat. Les pubs du quartier ne sont pas encore ouverts, et seuls les vendeurs ambulants de T-shirts aux couleurs du club de Dublin animent un peu le quartier. Pour avoir un peu d'ambiance, il faut se rendre au Croke Park Hotel. Situé à deux pas du stade, l'hôtel est connu pour être le lieu de rassemblement des supporters de foot gaélique avant les matchs. Et à une demi-heure du début de la rencontre entre la France et l'Irlande, le bar est déjà plein. 900 personnes seront finalement présentes au coup d'envoi. Un record pour le bar de l'hôtel. "Tout ça est bien évidemment dû au fait que c'est une journée spéciale, on a un huitième de finale d'Euro et les demi-finales de foot gaélique en même temps. D'habitude, on a environ 400 personnes avant les matchs", explique Shone, le manager de l'hôtel. Il qualifie même la décision des dirigeants du championnat GAA (Sport gaélique) d'historique : "Honnêtement, ce n'est jamais arrivé. D'habitude, les matchs de foot gaélique, c'est sacré ici. On ne les bouge pas comme ça."






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant