France-Irlande : Picamoles et Dusautoir s'en sortent bien...

le
0
France-Irlande : Picamoles et Dusautoir s'en sortent bien...
France-Irlande : Picamoles et Dusautoir s'en sortent bien...

Le XV de France a été dépassé dans tous les secteurs contre l'Irlande dimanche soir. Comme depuis le début de la Coupe du monde, l'analyse des statistiques de cette rencontre nous permet de mieux comprendre les secteurs et les joueurs qui ont failli. Et contre le Trèfle, seuls Dusautoir et surtout Picamoles semble sortir la tête de l'eau.

Une attaque inexistante

61 Comme le nombre de mètres parcourus par Scott Spedding, joueur le plus performant dans la capacité à porter le jeu des Bleus contre l’Irlande. Une domination dans le XV tricolore qui s’explique seulement par le positionnement (arrière) du Clermontois. Derrière, le constat est alarmant puisque c’est Brice Dulin qui a parcouru le plus de mètres côté tricolore : à peine 38 mètres… Sur l’ensemble du XV, les Bleus ont parcouru 268 mètres, contre 423 pour les Irlandais.

3 Comme le nombre de percées réussies par le XV de France à Cardiff dimanche soir. Trois malheureuses percées réalisées par Scott Spedding (2) et Frédéric Michalak (1), qui n’ont même pas apporté un énorme danger dans les 22 mètres adverses.

6 Comme le nombre de ballons portés au-delà de la ligne d’avantage par le meilleur français dans ce domaine… Guilhem Guirado, qui évolue en première ligne ! Inquiétant. Heureusement (quoique…), il partage ce chiffre avec Thierry Dusautoir.

Une défense débordée

197 Comme le nombre de plaquages réussis par les hommes de Philippe Saint-André. Pour mettre en relief ce chiffre élevé, les Irlandais en ont tenté presque moitié moins : 99. Parmi ces 197 plaquages, 23 ont été manqués par les Bleus.

21 Deux Français, qui évoluent tous les deux en troisième ligne, ont terminé meilleurs plaqueurs de la rencontre contre le Trèfle : Thierry Dusautoir et Louis Picamoles, avec 21 plaquages. Suivent Yoann Maestri et Pascal Papé (17).

4 Frédéric Michalak a été dépassé en défense. Le Toulonnais, qui a raté son rendez-vous avec les Irlandais, a manqué quatre plaquages. Il est le Français le moins brillant dans ce secteur, suivi de Rabah Slimani (3) et Mathieu Bastareaud (2), qui est lui aussi passé à côté de son match.

4 Comme le nombre de mêlées gagnées par les coéquipiers de Wesley Fofana sur la pelouse du Millennium Stadium. L’Irlande, elle, en a gagné 9.

Le joueur qui sort du lot : Louis Picamoles

21 Comme le nombre de plaquages effectués avec succès par le troisième ligne centre des Bleus. Le meilleur joueur sur le terrain dans cet exercice dimanche, à égalité avec Thierry Dusautoir.

97% Comme le pourcentage de plaquages réussis par Picamoles depuis le début de la Coupe du monde. Une tendance qui se confirme donc match après match pour celui qui retrouve le meilleur de sa forme depuis son retour de blessure.

24 Comme le nombre de mètres parcourus ballon en main par le Toulousain. Ce qui fait de lui l’un des trois joueurs français le plus offensif. Alors qu’il est, en même temps, le meilleur plaqueur. Paradoxal et révélateur d’une passivité offensive criante. Depuis le début du Mondial, Picamoles a progressé de 105 mètres ballon en main.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant