France-Irlande : Les Bleus à la loupe

le
0
France-Irlande : Les Bleus à la loupe
France-Irlande : Les Bleus à la loupe

Décevants et dépassés contre l'Irlande, les Bleus ont finalement échoué pour leur premier gros test de cette Coupe du monde. D'une ligne de trois-quarts inexistante à un Chouly absent, retour sur les performances individuelles des hommes de Philippe Saint-André.

Les moins bons : la ligne de trois-quarts

Face à un adversaire qui n’a cessé d’aller de l’avant, les Bleus ont défendu. Sans jamais attaquer ou percer le rideau défensif adverse. Seuls Spedding et Michalak ont tenté d’accélérer, à une reprise chacun. Mais les arrières, eux, n’ont pas existé. Pour Dulin et Nakaitaci, c’est une demi-surprise, le plan de jeu de Saint-André ne privilégiant pas le jeu au large. Sevrés de ballon, le Racingmen et le Clermontois n’ont jamais pesé sur les débats. Pire, ils n’ont pas vraiment aidé dans les phases de déblayage. En revanche, pour la paire de centres, c’est une petite désillusion. Brillants contre le Canada, Bastareaud et Fofana n’ont jamais trouvé la solution. Ce dernier s’est rendu coupable d’une grossière faute de main sur l’une des seules opportunités de contre. Et le Toulonnais, lui, est passé à côté du rendez-vous. « Ce sont des matchs que j’aime jouer et aujourd’hui j’ai loupé mon match, je n’ai pas de honte à le dire, il faut se dire les vérités pour pouvoir rebondir. C’est un match à mettre à la poubelle et on doit repartir de l’avant », a reconnu Bastareaud, lucide.

Il a déçu : Damien Chouly

Français le plus utilisé depuis le début de la Coupe du monde, Damien Chouly se savait attendu contre le Trèfle. Et le capitaine de touche n’a pas répondu présent. Pénalisé sur l’un des rares bons mouvements tricolores, le Clermontois a été dominé en touche contre des spécialistes du genre. Est-il menacé pour affronter la Nouvelle-Zélande ? La question mérite d’être posée. Car en troisième ligne, Dusautoir et Picamoles ont au contraire été les rares à sortir la tête de l’eau et à répondre au combat. Et Le Roux, qui a déjà montré ses qualités de guerrier et de plaqueur, pourrait en profiter.

Ils n’ont pas été au niveau : Michalak et Tillous-Borde

On pensait avoir retrouvé le grand Michalak. Mais comme souvent quand on le monte sur un piédestal, le demi d’ouverture du XV de France s’écroule. Contre l’Irlande, le buteur a manqué de donner l’avantage aux Bleus en début de match en ratant sa première pénalité. Puis, outre une feinte de corps amenant un bon mouvement français, plus rien. Régulièrement visé par les Irlandais puis pris sur l’essai de Kearney, Michalak s’est même blessé à une main. Sans gravité visiblement… A ses côtés, Tillous-Borde a encore déçu. Constamment sous pression, il n’a pas su éjecter les ballons assez rapidement pour se sortir de situations périlleuses. Déjà clairement menacé avant le match contre l’Irlande, le Toulonnais pourrait cette fois être écarté au profit de Parra, entré en jeu au pire moment dimanche soir, et auteur de la troisième et dernière pénalité des Bleus.

Il a limité la casse : Scott Spedding

Sans lui, les Bleus n’auraient déjà plus été dans le coup à la mi-temps. Grâce à deux pénalités longue distance, Scott Spedding a permis à la France de rester dans le match pendant 50 minutes, jusqu’au premier essai du Trèfle. Plutôt bon dans le jeu aérien, le néo-Clermontois a lancé une belle occasion de contre suite à une réception de chandelle. Seul arrière à surnager au Millennium, Spedding n’a aucun souci à se faire pour sa place de titulaire, mais doit faire preuve de davantage de créativité dans son jeu.

Le meilleur : Louis Picamoles

Comme souvent depuis son retour de blessure, Louis Picamoles a été le meilleur Français dimanche. Dans une équipe qui se cherche des leaders, le Toulousain en est assurément un sur le terrain. Meilleur plaqueur du match, le troisième ligne centre est le seul qui a empêché les Irlandais d’avancer et qui les a même fait reculer sur certaines séquences : 24 mètres parcourus ballon en main. Une statistique qui fait de lui le meilleur joueur offensif du XV de France. Toujours embêtant que le meilleur attaquant soit aussi le meilleur plaqueur…

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant