France-Iran : "L'un des plus gros contrats de l'histoire d'Airbus"

le
0
Abbas Akhoundi, ministre iranien des Transports, le 28 janvier 2016 à Paris.
Abbas Akhoundi, ministre iranien des Transports, le 28 janvier 2016 à Paris.

C'est le fruit de la réconciliation franco-iranienne. À l'occasion de la visite en France de Hassan Rohani, la première visite d'un président iranien en France depuis dix-sept ans, l'avionneur européen Airbus a annoncé la signature avec Téhéran d'un contrat géant concernant la vente de 118 avions, dont 12 A380, pour un montant évalué à plusieurs dizaines de milliards de dollars. Signataire de l'accord avec le PDG d'Airbus Fabrice Brégier, le ministre iranien des Transports, Abbas Akhoundi, explique au Point les enjeux économiques et politiques de cette transaction record.

Le Point : Il s'agit du plus gros contrat de l'aviation iranienne...

Abbas Akhoundi : Il s'agit également de l'un des plus gros contrats de l'histoire d'Airbus, dont le montant excède les 10 milliards de dollars. Cet accord porte sur l'acquisition de 118 avions : quarante-cinq Airbus A320, quarante-cinq A330, seize A350 et douze A380. Ils doivent être livrés à l'Iran sous huit ans. Et nous nous sommes mis d'accord pour que huit exemplaires soient livrés dès cette année.

D'autres sources évoquent un montant de près de 25 milliards de dollars...

Non, comme je l'ai dit, le montant avoisine les 10,5 milliards de dollars exactement.

Comment comptez-vous financer ces achats ?...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant