France Investipierre, des résultats satisfaisants malgré une activité locative en berne

le
0

La légère baisse du dividende de France Investipierre (-3,3%, 11,8€) n'empêche pas la SCPI d'extérioriser un taux de distribution satisfaisant (5,15%) et sans doute être au-dessus de la moyenne de sa catégorie… en attendant les chiffres définitifs de l' ASPIM. 

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?… A ce titre, la lecture du bulletin du dernier trimestre de France Investipierre (BNP Paribas REIM) mériterait d'être un peu plus facile à étudier. La distribution annuelle qu'il convient de calculer soi-même s'élève à 11,8€ (12,2€ en 2014). Ce montant en baisse de 3,3% est pourtant proche de la fourchette haute émise par la société de gestion en début d'exercice (11,5€-11,9€). Et si le taux de distribution est subordonné au final au vote des associés réunis en assemblée générale, il apparaît déjà tout à fait prometteur : 5,15% sur la base d'un prix acquéreur de 229,12€ (vs 224,86€ en 2014). Bref, beaucoup de mystères pour un rendement tout à fait satisfaisant.

Pour parvenir à ce résultat, la société de gestion n'a pas lésiné sur les moyens. Le plan vigoureux d'arbitrages (13 cessions pour 12,5m€) associé à quelques acquisitions stratégiques (2 pour 24,7m€) s'est poursuivi. Au total, le portefeuille de la SCPI dénombre 149 immeubles fin décembre 2015 contre 159 un an plus tôt. Et, dans la foulée de sorties plus nombreuses que les entrées, le montant des loyers facturés accuse un repli de 4,5% en passant de 7,18m€ à 6 ,86m€. Reste que ces initiatives ont impacté favorablement le taux d'occupation financier qui se reprend à 91,7% si l'on y intègre les locaux qui sont loués sous franchise de loyer (5,4%). En revanche, si l'on retient la méthodologie officielle de l'ASPIM pour le calcul du TOF (les biens loués en franchise ne sont pas comptabilisés), le bilan de l'exercice est un peu décevant. En effet, l'indicateur clé de la performance locative ressort à 89,78% en moyenne contre 88,78% en 2014. Bref, la stratégie de renouvellement des actifs qui est la condition de l’atteinte d’un objectif plus ambitieux du taux d’occupation financier n'est sans doute pas terminée. Preuve s'il en est, BNP Paribas REIM France anticipe en 2016 une distribution comprise entre 11,60€ et 11,90€/ part… dont 1,50€ prélevés sur le poste « plus ou moins-values sur cessions d’immeubles ».

Retrouvez cet article sur Primaliance.com
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant