France/immobilier : les mises en chantier continuent à régresser, moindre repli des permis de construire

le
2
Guy Shapira/shutterstock.com
Guy Shapira/shutterstock.com

(AFP) - Les mises en chantier de logements neufs en France ont continué à régresser d'avril à juin, diminuant de 19,3% sur un an, pour s'établir à 69.531, selon les statistiques du ministère du Logement publiées mardi.

Par type de logement, les mises en chantier de logements ordinaires accentuent leur chute, qui atteint 21,9% à 63.338 unités sur les trois derniers mois écoulés contre -21,4% à fin mai. En revanche le marché plus restreint des logements en résidence (seniors, étudiants), demeure bien orienté avec un bond de 20,9% à 6.193 unités sur la période.

Sur les douze mois écoulés entre juillet 2013 et juin 2014, le nombre de logements neufs mis en chantier affiche un recul plus modéré de 10,7% à 305.654 unités. Celui-ci s'accélère toutefois au fil des semaines: il était de -8,5% un mois plus tôt, et de -6,5% à fin avril.

Le nombre de permis de construire accordés pour des logements neufs, qui renseigne sur les futures mises en chantier, apparaît de son côté légèrement moins dégradé qu'un mois plus tôt. Il affiche un recul de 12,5% sur la période, à 88.911 (contre -16,1% à fin mai), selon la même source.

Les permis de construire accordés aux logements ordinaires ont reculé de 11,7% à 82.697 unités, tandis que ceux des logements en résidence plongeaient à leur tour de 22,1% à 6.214, après avoir échappé à la morosité ces dernières semaines.

Sur douze mois, la baisse des permis de construire est de 20,2% à 387.748 unités, équivalente à celle enregistrée un mois plus tôt (-20,7%).

Le 25 juin, le gouvernement a annoncé une série de mesures visant à relancer la construction : prêt à taux zéro reprofilé, développement de l'investissement locatif, accélération des cessions de foncier public, simplification des normes.

Certaines entreront en vigueur dès septembre, et de nouvelles mesures devraient être annoncées le mois suivant.

Mais dans un secteur où l'inertie est grande, celles-ci ne produiront pas leur effet avant plusieurs mois, ce qui laisse augurer une année 2014 plus que morose.

En 2013, 331.867 logements neufs avaient été mis en chantier en France, un chiffre en repli de 4,2% sur un an et très en-deçà de l'objectif gouvernemental -- encore jamais atteint dans l'Hexagone -- d'un demi-million de logements construits par an.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • salaf67 le mardi 29 juil 2014 à 13:33

    normes énergétiques absurdes+contreintes pour le propriétaire+avantages aux locataires+paperasseries technocratiques+hausses des taxe locales = destruction de l'industrie de l'immobilier.

  • je.valle le mardi 29 juil 2014 à 11:20

    Pour relancer l'immobilier on parle de faire une stèle de 20M de haut à l'effigie de la DUFLOT.