France- "Il y a urgence, la gauche se meurt", dit Julien Dray

le
36

PARIS, 14 décembre (Reuters) - Julien Dray a fustigé dimanche les divisions d'une "gauche qui se meurt", visant spécialement les frondeurs socialistes, des "docteurs de gauche, qui donnent des brevets de gauche". Invité du "Grand rendez-vous" Europe 1/Le Monde/iTÉLÉ, le vice-président PS de la région Ile-de-France a jugé qu'il y avait urgence pour les socialistes à se ressaisir, sous peine d'être éliminés au premier tour de la présidentielle de 2017. Il faisait écho aux propos tenus en juin par le Premier ministre Manuel Valls, pour qui "la gauche peut mourir". "Ce que je ne veux pas, c'est que dans deux ans le bilan de ma vie militante, ça soit d'aller convaincre des électeurs de gauche de voter pour Nicolas Sarkozy parce qu'il faudra faire barrage à Marine Le Pen", dit-il. "Il nous reste quelques mois, peut-être même quelques semaines, pour arrêter ce qui est en train de se passer, cette situation incroyable où la gauche passe plus de temps à se battre entre elle", ajoute-t-il. Julien Dray qualifie de "polémique stupide" l'opposition de la gauche du parti à l'extension du travail le dimanche prévue par le projet de loi sur l'activité, présenté mercredi par le ministre de l'Economie Emmanuel Macron. "Alors on est de gauche quand on est pour cinq dimanches et on est de droite quand on est pour douze dimanches", ironise-t-il. Pour l'élu, "le peuple de gauche ne comprend rien à ce qui est en train de se passer" et "tout le monde est déjà dans la défaite". "Il y a aujourd'hui nécessité d'un nouveau big bang à gauche". (Gérard Bon)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fbordach le mardi 16 déc 2014 à 19:57

    Que l'on arrête les oins palliatifs et passons au suicide assisté!

  • domin288 le mardi 16 déc 2014 à 15:00

    Julien Dray fait parti des fossoyeur de cette gauche. On peut en déduire grâce à lui: Sans socialisme, la vie serait un bonheur!

  • 300CH le lundi 15 déc 2014 à 13:41

    "Il y a urgence, la gauche se meurt", en titre j'aurais plutôt vu "Il y n'a plus urgence, la gauche est morte" on dit merci qui Mrs les socilops, à votre chef de clans le GRAND CULBUTO

  • M1822368 le lundi 15 déc 2014 à 13:25

    Paix à son âme ! Amen

  • ZvR le lundi 15 déc 2014 à 12:50

    Julien Dray en est resté aux année '80. Il n'a pas remis son disque à jour depuis.

  • alf95 le lundi 15 déc 2014 à 12:32

    Vivement le coup de grâce!Que les syndicats en fassent de même au plus vite!

  • heimdal le lundi 15 déc 2014 à 12:29

    Quand on est de gauche on massacre la classe moyenne d'impôts .Quand on est de droite on fait la même chose .

  • rollan26 le lundi 15 déc 2014 à 11:00

    La fin d'un business model !!

  • brinon1 le lundi 15 déc 2014 à 10:31

    quand on préfère mourire, on fini par mourire.

  • FREDTOUZ le lundi 15 déc 2014 à 10:10

    Monsieur Dray, l'urgence n'est pas que la gauche soit forte, c'est que la France s'en sorte!!!