France-"Il y a le feu au lac" face au FN, estime Cambadélis

le
5

PARIS, 9 février (Reuters) - La progression du Front national lors des divers scrutins organisés depuis un an place ses opposants dans une situation d'urgence, a estimé lundi le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis. "Il y a le feu au lac pour tous ceux qui combattent le Front national et ses idées depuis de très nombreuses années", a-t-il dit sur France Info après la législative partielle dans la 4e circonscription du Doubs, remportée avec 800 voix d'avance par le socialiste Frédéric Barbier face la candidate FN Sophie Montel. "Nous sommes dans situation où le Front national est en dynamique. Il perturbe l'UMP et l'absence d'unité réelle entre les forces de gauche lui donne des capacités de se déployer", a-t-il ajouté, soulignant que la progression du FN entre les deux tours n'était "pas nouvelle". Jean-Christophe Cambadélis a insisté sur la nécessité du "désistement républicain", auquel l'UMP s'était refusée entre les deux tours en optant pour la neutralité, notamment en vue des prochaines échéances électorales. "Les départementales (en mars, ndlr) ne seront qu'un moment de la vie électorale française (...) mais nous sommes dans une situation où vous avez derrière les élections régionales puis les élections présidentielles", a-t-il souligné. "Or à partir du moment où l'UMP n'est pas capable de se désister républicainement face au candidat le mieux placé pour battre le Front national, eh bien vous avez un Front national qui progresse", a dit Jean-Christophe Cambadélis. Quelques mois après que Manuel Valls avait dit voir le FN aux "portes du pouvoir", Jean-Christophe Cambadélis a estimé que Marine Le Pen était en position de briguer la présidence de la République en 2017. "Regardez, ça se joue à 800 voix là. Transposez et vous avez Marine Le Pen à 8.000 ou 80.000 voix, ça veut dire qu'elle peut être élue", a-t-il ajouté. (Gregory Blachier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bernm le lundi 9 fév 2015 à 10:08

    Plutot que de se demander ce qui pousse les gens a voter FN, il prefere accuser la droite et appeler au vote republicain. Ils n'ont toujours rien compris.

  • brenot le lundi 9 fév 2015 à 08:55

    Le FN c'est l'enfant du PS.

  • fr2312 le lundi 9 fév 2015 à 08:47

    bien vu M.Cambadelis, c'est effectivement la faute de la droite, vous n'etes pas du tout responsable; la droite doit se retirer en votre faveur, le scénario est d'ailleurs déjà envisagé pour 2017, un FN fort au 1er tour, le PS qualifié pour le 2eme comme hier et vous serez reélus, c'est mathématique.

  • frk987 le lundi 9 fév 2015 à 08:45

    Le feu au lac c'est le PS......cause de tous les problèmes, entre autre celui de la montée du FN, par électoralisme primaire et stupide pour asseoir leur fonds de commerce.

  • M2092969 le lundi 9 fév 2015 à 08:41

    la faute a qui?