France-"Il n'y a pas de crise institutionnelle", assure Valls

le
1
    PARIS, 29 novembre (Reuters) - "Il n'y a pas de crise 
institutionnelle" en France, a affirmé mardi le Premier ministre 
Manuel Valls à propos des tensions au sein de l'exécutif nées 
des incertitudes, à gauche, en vue de l'élection présidentielle. 
    François Hollande, qui doit annoncer début décembre s'il 
brigue ou non un second mandat, s'est expliqué lundi avec Manuel 
Valls, qui s'est posé en recours pour 2017 au risque d'une 
confusion au sommet de l'Etat.   
    Interrogé à ce sujet lors des questions d'actualité à 
l'Assemblée nationale, le chef du gouvernement a mis en avant sa 
"loyauté" et son souci de combattre l'opposition sur le terrain 
des idées.  
    "Il n'y a pas de crise institutionnelle. Et je suis là comme 
je l'ai fait depuis que je suis Premier ministre, pour défendre 
et assumer l'action gouvernementale qui est la nôtre", a-t-il 
déclaré.  
    "Ma conception des institutions, c'est l'engagement et la 
loyauté. Il n'y a pas de crise institutionnelle car je suis là 
pour critiquer le projet de François Fillon", a-t-il ajouté à 
propos du candidat victorieux de la primaire de la droite et du 
centre. "Parce que je suis là aussi, avec tous ceux dans la 
majorité, pour défendre un projet pour la France."  
    Manuel Valls a rappelé que rien était encore joué pour les 
échéances de l'an prochain, prenant pour exemple la surprise 
créée par la victoire de François Fillon, longtemps relégué au 
rang d'outsider.  
    La démocratie demande selon lui de "ne pas confondre une 
primaire avec l'élection présidentielle".  
    "Elle aura lieu dans six mois et laissons d'abord les 
Français choisir", a-t-il ajouté. "Vous le savez, les pronostics 
dans ce domaine-là peuvent se tromper." 
 
 (Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M898407 il y a 6 mois

    Triste spectacle d'une gauche en déroute qui ne sait plus ni quoi dire, ni quoi faire.....