France-Hollande retrouve son record d'impopularité de 2014-sondage

le
4
    PARIS, 30 avril (Reuters) - La cote de popularité de 
François Hollande a encore baissé pour renouer avec son plus bas 
record enregistré en septembre 2014, selon un sondage BVA pour 
Orange et iTELE publié samedi. 
    Au total, 80% des Français déclarent avoir une mauvaise 
opinion du chef de l'Etat, soit une hausse d'un point par 
rapport à l'édition de mars du baromètre politique de cet 
institut de sondage.  
    La popularité de François Hollande (19%) est inférieure de 
11 points au score le plus bas atteint par Nicolas Sarkozy lors 
de son mandat entre 2007 et 2012 mais se situe également très en 
deçà des scores "plancher" de François Mitterrand (31%) et de 
Jacques Chirac (32%).   
    La désaffection croissante à l'égard du président de la 
République se manifeste également dans son propre camp, la 
proportion de sympathisants socialistes ayant une bonne opinion 
de lui reculant de neuf points depuis mars pour s'établir à 56%, 
ce qui reste "la principale différence entre François Hollande 
et son prédécesseur", relève BVA. 
    En ce qui concerne les sympathisants de gauche dans leur 
ensemble, la cote de popularité du chef de l'Etat s'élève à 42%, 
en recul d'un point.  
    De son côté, Manuel Valls voit sa cote progresser de deux 
points ce mois-ci, à 30% "mais il est un peu tôt pour affirmer 
qu'il a réussi à amorcer un réel mouvement d'amélioration", 
souligne l'institut de sondage.  
    Cette enquête a été réalisée auprès d'un échantillon 
représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. 
Les 1.300 répondants ont été recrutés par téléphone puis 
interrogés via internet les 25 et 26 avril. 
    Ce sondage a été effectué avant les annonces cette semaine 
de négociations avec l'Australie sur un contrat géant concernant 
des sous-marin, d'un fort recul du nombre de demandeurs d'emploi 
en mars et d'une accélération de la croissance au premier 
trimestre susceptible d'aider l'exécutif à mieux faire passer le 
message du "ça va mieux" décliné par François Hollande depuis la 
mi-avril.      
 
 (Myriam Rivet, édité par Eric Faye) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 le dimanche 1 mai 2016 à 12:24

    Bon 1er Mai, enfin une bonne nouvelle. C'est vrai que dans une entreprise privé il aurait été licencié depuis bien longtemps, que voulez vous ce sont nos assistés que l'on traine !

  • phili646 le dimanche 1 mai 2016 à 07:57

    Même si la courbe du chômage s'inverse durablement, Même si la croissance est de retour, le matraquage fiscal des classes moyennes et la loi travail maintiendrons Hollande dans les abimes des sondages. Redorer son blason ? passer la main et aller planter ses choux en Corrèze !!!

  • nayara10 le dimanche 1 mai 2016 à 00:01

    Il veut voir Bachar el hasad dehors .Quel courage ....

  • schalle6 le samedi 30 avr 2016 à 23:45

    Dans une entreprise privée, le sieur serait invité à donner sa démission pour incompétence !!!!!!! Mais voilà...........!