France-Hollande promet des "améliorations" à la loi Travail

le
0
    MOISSY-CRAMAYEL, Seine-et-Marne, 10 mars (Reuters) - 
F rançois Hollande a promis jeudi des "améliorations" au projet 
controversé de réforme du droit du travail et confirmé la piste 
gouvernementale d'une surtaxation des CDD destinée à favoriser 
des embauches plus stables en CDI. 
    "Il y a une concertation, il va y avoir des améliorations", 
a déclaré le président lors d'un déplacement à Moissy-Cramayel 
(Seine-et-Marne), au lendemain d'une journée de mobilisation des 
syndicats et des organisations de jeunes contre ce projet. 
    "Si une concertation a été engagée à ma demande, c'est bien 
pour apporter tous les éclaircissements, toutes les précisions, 
lever les inquiétudes, améliorer encore le dispositif pour 
permettre de convaincre tout en gardant l'esprit", a-t-il 
poursuivi. 
    "L'esprit, c'est qu'il y ait plus d'embauches dans notre 
pays, plus d'emploi, et plus de jeunes, notamment, qui rentrent 
en contrat à durée indéterminée", a-t-il précisé. 
    Peu avant son discours, le chef de l'Etat avait également 
parlé de "corrections" apportées au projet de loi. 
    François Hollande a exclu le retrait du texte, réclamé par 
la CGT, Force ouvrière et le syndicat étudiant Unef. 
    "La vie, ce n'est pas de se retirer, ni de retirer, la vie 
c'est d'avancer, avancer toujours, mais avancer en faisant en 
sorte que nous puissions donner des garanties et aux uns et aux 
autres", a-t-il dit. 
    Le gouvernement devait initialement examiner le texte 
mercredi dernier mais a repoussé sa présentation en conseil des 
ministres au 24, le temps de mener des consultations avec les 
pertenaires sociaux et de recevoir les mouvements de jeunes. 
  
    Une surtaxation des contrats à durée déterminée (CDI) figure 
parmi les pistes du gouvernement, soucieux de désamorcer la 
contestation. 
    "Ce n'est pas dans le texte aujourd'hui. Ça peut être dans 
la discussion que les partenaires sociaux peuvent avoir dans le 
cadre de la négociation sur l'Unedic. Aujourd'hui, ce qu'il 
faut, c'est favoriser l'embauche sous la forme de CDI", a dit 
François Hollande. 
    "C'est vrai que la lutte contre la précarité doit être 
menée. Après, les partenaires sociaux en fixeront avec nous les 
modalités", a ajouté le chef de l'Etat. 
 
 (Elizabeth Pineau, édité par Simon Carraud et Sophie Louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant