France-Hollande et Juppé côte à côte à Bordeaux

le
0
    BORDEAUX, 31 mai (Reuters) - François Hollande et Alain 
Juppé, rivaux potentiels pour la présidentielle de 2017, ont 
inauguré mardi la Cité du Vin à Bordeaux, maniant l'humour et 
les sous-entendus pour éluder les enjeux présents et futurs. 
    Le chef de l'Etat et le favori de la primaire à droite, qui 
a récemment estimé sur RTL que "ça ne va pas mieux" en France, 
n'ont pas évoqué la contestation sociale mais cette dernière 
s'est rappelée à eux. 
    La CGT a revendiqué avoir interrompu l'alimentation en 
électricité du quartier où se dresse ce lieu d'exposition 
monumental pour protester contre la réforme du Code du travail. 
Un groupe électrogène a pris le relais alors que François 
Hollande prononçait son discours. 
    Un millier de manifestants se sont par ailleurs rassemblés 
près de la Cité et environ 80 personnes ont bloqué la rocade de 
contournement de Bordeaux. 
    "Je vais finir par me dire que vous aimez les inaugurations 
bordelaises", a déclaré le maire de Bordeaux à l'adresse de 
François Hollande. 
    C'est en effet la troisième fois depuis 2012 que le 
président se rendait dans la ville de l'ancien Premier ministre 
de Jacques Chirac, après l'inauguration du pont Chaban-Delmas en 
mars 2013 et celle du Salon Vinexpo en juin 2015. 
    Evoquant un prochain événement, "Bordeaux fête le vin", 
Alain Juppé a lancé :"Je n'ose vous inviter monsieur le 
président de la République, sachons raison garder!" 
    Dans ce face-à-face ironique et urbain, François Hollande a 
répliqué lui aussi sur un ton humoristique : "Je suis d'ailleurs 
prêt à répondre à toutes les invitations mais je ne voudrais pas 
qu'il y ait des interprétations". 
    Alain Juppé, dont l'âge -- 70 ans -- est l'objet des 
sarcasmes des fidèles de Nicolas Sarkozy, a conclu son discours 
par une citation de Cicéron pour qui "les hommes sont comme les 
vins : avec le temps les bons s'améliorent et les mauvais 
s'aigrissent." 
    La Cité du Vin, un édifice de 81 millions d'euros qui 
s'étend au bord de la Garonne sur 13.350 m2 et dix niveaux, est 
dédiée à la culture et à l'histoire des vins du monde. La ville 
de Bordeaux, qui table sur 45.000 visiteurs par an, en attend 
des retombées touristiques et économiques à la mesure du musée 
Guggenheim de Bilbao. 
 
 (Claude Canellas, édité par Sophie Louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant