France-Hollande annonce 21 nouvelles mesures pour la ruralité

le
0

VESOUL, Haute-Saône, 14 septembre (Reuters) - François Hollande a présenté lundi 21 mesures en faveur du monde rural à trois mois des élections régionales, qui s'annoncent très difficiles pour la gauche, les sondages montrant une population périurbaine sensible aux thèses du Front national. Le chef de l'Etat a dit vouloir délivrer un "message d'égalité" entre tous les territoires à l'issue d'un comité interministériel le thème de la ruralité, qui avait pour l'occasion été décentralisé à Vesoul (Haute-Saône). C'est "d'avoir les mêmes droits, les mêmes devoirs aussi, selon qu'on habite dans un grand ensemble, dans un bourg rural, dans un logement social, dans un pavillon de banlieue et que la solidarité puisse s'exercer de la même manière", a-t-il dit. "Il faut en finir avec l'expression de jalousie qui a saisi une partie de notre pays, de penser que c'est toujours les autres qui bénéficient des soutiens, des subventions, des prestations", a ajouté le président de la République, entouré du Premier ministres et de onze membres de son gouvernement. Les 21 mesures annoncées s'ajoutent, souvent en les amplifiant seulement, à celles lancées en mars dernier après les assises de la ruralité organisées à l'automne 2014. Elles concernent la mobilité, la santé, la présence des services publics en milieu rural, l'école ou l'abolition de la fracture numérique. OBLIGATION DE COUVERTURE EN 4G Pour l'accès aux technologies, l'Etat imposera à l'occasion de la prochaine procédure d'attribution de fréquences numériques, fin 2015, une amélioration de la couverture en 4G tandis qu'une augmentation des moyens satellitaires viendra au secours des zones de montagne les plus enclavées. En réponse à la grogne des collectivités locales, le gouvernement a également confirmé la création d'un fonds d'investissement d'un milliard d'euros mis à disposition des communes et intercommunalités, dont la moitié pour les territoires ruraux. Le gouvernement avait annoncé il y a six mois que l'accès aux soins d'urgence en moins de 30 minutes serait garanti dès cette année à un million de Français qui en sont privés. Ce sera un million de plus d'ici 2017, soit 100% de la population, a annoncé François Hollande. "Sept cents médecins généralistes seront formés à l'aide médicale d'urgence et des hélicoptères seront mis à disposition et mutualisés pour répondre à cet objectif", a-t-il précisé. Huit cents maisons de santé étaient annoncées en mars, deux cents de plus verront le jour d'ici 2017. Le déplacement du gouvernement a donné l'occasion à chacun de ses membres d'effectuer une visite de terrain avant une rencontre à Vesoul avec les élus locaux. François Hollande a débuté sa journée à Saint-Loup-sur-Semouse où il a visité l'usine Parisot, premier fabricant français de meubles en kit qui connaît depuis un an un nouveau départ après une procédure de sauvegarde et un changement d'actionnariat. "La ruralité, c'est un signe de modernité aujourd'hui et c'est une chance pour la France", a-t-il dit. Quelques heures plus tard, dans les salons de la préfecture, il a invité la France rurale à se tourner vers l'avenir plutôt que de céder à "la peur des autres, la peur du déclin" en regrettant un âge d'or qui, selon lui, n'existe pas. (Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant