France-Hausse de 1,1% du chômage en février, nouveau record

le
0
    PARIS, 24 mars (Reuters) - Le chômage est reparti à la 
hausse en février en France, un mouvement qui touche toutes les 
catégories d'âge et qui a porté le nombre de demandeurs 
d'emplois à un nouveau record dans la catégorie A, selon les 
données publiées jeudi par le ministère du Travail. 
    Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A, sans aucune 
activité, a ainsi progressé de 1,1% sur le mois, à 3.591.00, 
soit 38.400 de plus qu'à fin janvier. 
    En ajoutant les catégories B et C (personnes ayant exercé 
une activité réduite), la hausse est limitée à 0,1% (+3.100 à 
5.462.800, 5.766.300 en incluant les départements d'Outre-mer). 
    Ces hausses font suite à des baisses de 0,8% (A) et 0,3% (A, 
B et C) en janvier.  
    Depuis l'été dernier, le nombre d'inscrits à Pôle emploi 
alternait mois après mois baisses et hausses et son évolution  
dans une fourchette très étroite laissait augurer d'une 
stabilisation. 
    Le chiffre de février, qui traduit notamment une forte 
augmentation des premières entrées à Pôle emploi, marque une 
accélération à la hausse.  
    Sur trois mois, le nombre de demandeurs d'emplois de 
catégorie A progresse ainsi de 0,6%, alors qu'il reculait de 
0,8% sur les trois mois à fin janvier. Sur un an, il augmente de 
2,5% contre 1,8% un mois plus tôt. 
    Par catégorie d'âge, les chômeurs de moins de 25 ans ont 
augmenté de 0,5% en février et les seniors de 0,9%. Les plus 
touchés ont été les 25-49 ans (+1,3%). 
    Le nombre de chômeurs inscrits depuis plus d'un an à Pôle 
emploi, considérés comme chômeurs de longue durée, a encore 
augmenté de 0,3% sur le mois et de 8,5% sur un an. 
    Leur part dans le nombre total de chômeurs est en hausse de 
0,1 point à 45,5% et l'ancienneté moyenne de leur inscription 
s'allonge de quatre jours, à 578. 
    S'agissant des entrées et sorties à Pôle emploi, désormais 
publiées sur la base d'une moyenne des trois derniers mois, les 
premières ont augmenté de 1,8% et les secondes de 2,6%. 
    Les premières entrées ont bondi de 17,4% pour atteindre 
39.900, un plus haut de 16 ans. 
    Côté sorties, le nombre de cessations d'inscription pour 
défaut d'actualisation est à un plus haut depuis l'été 2013. 
     
     
    Les indicateurs français en temps réel         ECONFR  
    Les indicateurs de la zone euro en temps réel  ECONEZ  
    Le point sur la conjoncture française          ECO/FR  
 
 (Yann Le Guernigou, édité par Sophie Louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant