France-Hamon "conseille" à Hollande de renoncer à la déchéance

le
1
    PARIS, 3 février (Reuters) - Benoît Hamon, l'un des chefs de 
file de l'aile gauche du Parti socialiste, a "conseillé" 
mercredi à François Hollande de renoncer à l'extension de la 
déchéance de nationalité afin de clore un "feuilleton 
interminable". 
    "Ce que je conseille au président de la République, c'est 
d'enlever cet article 2 qui inscrit la déchéance de nationalité 
dans la Constitution", a déclaré l'ancien ministre qui était 
reçu par la presse parlementaire. 
    "Ça devient une sorte de feuilleton interminable. On cherche 
toutes les astuces de rédaction pour faire en sorte d'obtenir 
une majorité entre ceux qui veulent la déchéance de nationalité 
pour les binationaux, ceux qui n'en veulent pas", a ajouté le 
député "frondeur". 
    Les députés engagent vendredi en séance publique l'examen du 
projet de loi constitutionnelle dont l'article premier 
constitutionnalise l'état d'urgence et le second inscrit la 
déchéance dans la Loi fondamentale. 
    Benoît Hamon a déposé un amendement de suppression de 
l'article 2 qui, a-t-il dit, a été cosigné "par quelques 
dizaines de parlementaires". 
    "J'espère que l'on choisira cette voie de l'apaisement, de 
la sérénité et de la concorde", a conclu l'ancien ministre qui 
avait été prié de quitter le gouvernement à la fin août 2014 
pour avoir critiqué l'orientation du gouvernement de Manuel 
Valls. 
 
 (Emile Picy, édité par Sophie Louet) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dhote il y a 10 mois

    Peurs et agitations à gauche.