France-Guéant en examen pour faux, blanchiment de fraude fiscale

le
0

PARIS, 7 mars (Reuters) - L'ancien ministre UMP de l'Intérieur Claude Guéant a été mis en examen samedi pour faux et usage de faux et blanchiment de fraude fiscale en bande organisée, a-t-on appris samedi auprès du parquet national financier. L'homme d'affaires Khaled Bugshan, lui, a été mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale en bande organisée. L'ex-secrétaire général de l'Elysée sous la présidence de Nicolas Sarkozy, qui avait été placé en garde à vue vendredi matin, a l'interdiction de se rendre notamment en Malaisie et de contacter Khaled Bugshan ainsi que d'autres personnes. Khaled Bugshan a interdiction de sortir du territoire français, l'obligation de verser une caution d'un million d'euros, de remettre son passeport et de se présenter deux fois par mois au commissariat. Il lui est aussi interdit d'entrer en contact avec plusieurs personnes. Claude Guéant a été interrogé par les enquêteurs sur l'origine d'une somme de plus de 500.000 euros versée sur son compte, ce qu'il avait justifié par la vente de deux tableaux du peintre flamand Andries van Eertvelt à un avocat malaisien. (Jean-Baptiste Vey)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant