France-Grève dans les transports bordelais durant l'Euro 2016

le
0
    BORDEAUX, 9 juin (Reuters) - Les transports publics de 
l'agglomération bordelaise, une des villes hôtes de l'Euro de 
football, seront perturbés à partir de vendredi et pour une 
durée indéfinie après l'échec, jeudi, des    négociations entre 
la direction de la société Kéolis et les syndicats, a-t-on 
appris de source syndicale. 
    Le préavis de grève déposé par les syndicats court sur toute 
la période de la compétition, du 10 juin au 10 juillet. 
    Les négociations portaient sur les conditions et le temps de 
travail et le versement d'une prime exceptionnelle demandée par 
l'intersyndicale FO-CGT-CFDT-CFTC. 
    Bordeaux accueillera cinq matchs : Galles-Slovaquie le 11 
juin, Autriche-Hongrie le 14 juin, Belgique-Irlande le 18 juin, 
Croatie-Espagne le 21 juin et un quart de finale le 2 juillet. 
    La municipalité a misé sur les transports en commun, 
tramways et bus, pour résoudre les problèmes de circulation. 
    La fan zone située au centre-ville, place des Quinconces, 
est prévue pour accueillir 62.750 personnes. 
    Quelque 700.000 supporters sont attendus pendant toute la 
compétition dans la ville d'Alain Juppé, président des 10  
villes hôtes de l'Euro et candidat à l'investiture de la droite 
pour l'élection présidentielle de 2017. 
 
 (Claude Canellas, édité par Emmanuel Jarry) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant