France-Gardes à vue dans l'enquête sur les attentats de janvier

le
0

PARIS, 9 mars (Reuters) - Quatre personnes ont été placées en garde à vue lundi dans l'enquête sur les complicités dont auraient pu bénéficier les trois auteurs des attentats qui ont fait 17 morts début janvier en Ile-de-France, a-t-on appris de source judiciaire. "Ces personnes sont susceptibles d'avoir été en relation avec Amedy Coulibaly", qui a tué une policière et quatre juifs à Paris et Montrouge, a précisé cette source, sans donner davantage de détails. Selon Europe 1, qui a révélé l'information, un proche d'Amedy Coulibaly et sa compagne, gendarme, figurent parmi les gardés à vue. Anciennement affectée au fort de Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), un site de la gendarmerie qui abrite deux services de pointe, cette gendarme avait été suspendue en février. ID:nL5N0VM6JC Quatre hommes âgés de 22 à 28 ans et soupçonnés d'avoir apporté une aide "logistique" à Amedy Coulibaly ont été mis en examen et placés en détention provisoire fin janvier. ID:nL6N0V01FX Le parquet de Paris a ouvert le 20 janvier dernier une information judiciaire pour assassinats et tentatives d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste, transport d'armes et financement du terrorisme, notamment. Les enquêteurs ont jusque-là principalement avancé sur le volet Coulibaly de l'enquête, et non sur le volet des frères Kouachi, auteurs de l'attaque contre Charlie Hebdo qui a fait douze morts. Une tendance qui semble confirmée par les gardes à vue de ce lundi. (Chine Labbé, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant