France-FN et monde rural "ne peuvent se retrouver", pense Valls

le
2

PARIS, 23 février (Reuters) - Après François Hollande, Manuel Valls a lui aussi mis en garde lundi les agriculteurs contre la tentation de voter Front national, à un mois d'élections départementales où le parti d'extrême droite pourrait faire un bon score. Lors de l'inauguration du Salon de l'agriculture, samedi, François Hollande avait dénoncé le "populisme" qui "ronge les campagnes". "Voter Front national, c'est détruire le modèle européen qui a aussi soutenu l'agriculture française. Les agriculteurs savent aussi ce qu'ils doivent aux pouvoirs publics, particulièrement à l'Europe", a dit Manuel Valls devant la presse dans les allées de "la plus grande ferme de France". "Je pense que les valeurs de travail, de solidarité, de mérite, cette volonté de transmettre ce savoir-faire à la jeunesse, cette qualité que l'on ressent ici, sont aux antipodes de ce qu'est l'extrême droite. L'extrême droite et le monde rural ne peuvent pas se retrouver", a-t-il ajouté. Samedi, François Hollande avait estimé que "si on écoutait ces populistes (...) il n'y aurait plus d'aide qui serait donnée aux agriculteurs, il n'y aurait plus de garantie sur un certain nombre de prix", a dit le président, soulignant le rôle de l'Union européenne dans la protection de l'agriculture française. "Rien que pour cette raison, les agriculteurs devraient être attachés à l'Europe", a-t-il ajouté. Le président de la FNSEA, le principal syndicat agricole français, a employé dimanche les mêmes arguments dans l'émission "Le grand rendez-vous" Europe 1, Le Monde et iTELE. Marine Le Pen "est dans le camp de celles et ceux qui pensent qu'on peut démanteler l'Europe et qu'on se portera mieux après", a-t-il dit, estimant qu'elle vendait de la "peur" aux agriculteurs. Après ces déclarations, le Front national a dénoncé dans un communiqué "l'obsession" de l'exécutif à son égard. "C'est dire la déconnexion totale du pouvoir avec les Français, qui donne dans la politicaillerie et ignore totalement les graves problèmes qui accablent la France, notamment dans l'agriculture", écrit le parti de Marine Le Pen. "C'est précisément la mise en œuvre de ce modèle européen qui détruit la France, et il est de la responsabilité de tous les patriotes de le combattre", ajoute-t-on. Le FN a connu une progression spectaculaire dans les secteurs ruraux et ses candidats seront présents cette année dans plus de 90% des cantons. (Elizabeth Pineau et Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • KAFKA016 le lundi 23 fév 2015 à 18:27

    Mr Valls que connaissez vous de l'entreprise agricole ? De l'entreprise tout court ?

  • pichou59 le lundi 23 fév 2015 à 18:11

    il est maintenant "porte parole" du Monde Rural!!!!!!