France-Feu vert de la Concurrence au forfait aéroport des taxis

le , mis à jour à 14:57
0

PARIS, 8 juin (Reuters) - L'Autorité de la concurrence a rendu lundi un avis favorable au projet de mise en place de tarifs forfaitaires pour les courses de taxis entre Paris et les aéroports d'Orly et de Roissy mais préconise d'en limiter l'application aux véhicules en maraude. Le gouvernement a rendu public la semaine dernière un projet de décret qui instaure à compter du 1er mars 2016 quatre tarifs forfaitaires vers les aéroports, un forfait pour les courses "d'approche" lors d'une réservation et supprime les suppléments lors de l'utilisation d'un véhicule d'au moins six places. Les plafonds sur les trajets de ou vers les aéroports sont fixés à 50 euros entre Roissy et Paris rive droite ; 55 euros entre Roissy et la rive gauche ; 35 euros entre Orly et la rive droite ; 30 euros entre Orly et la rive gauche. L'Autorité de la concurrence a été saisie de ce dossier pour avis, donc pour une consultation non contraignante. Celle-ci recommande, dans le texte publié lundi, d'aménager le dispositif mais lui accorde un avis "globalement favorable", soulignant qu'il va "dans le sens d'une meilleure protection du consommateur, notamment du touriste étranger". Ainsi préconise-t-elle d'étendre ce principe aux courses entre les aéroports et des communes proches de Paris, "voire de grandes destinations touristiques comme Disneyland", et à de grandes villes de province. Elle suggère toutefois de limiter l'obligation d'application au marché de la maraude et d'en faire une simple option sur le marché de la réservation. "Cela permettrait (aux taxis) de rivaliser à armes égales avec les VTC", les voitures de tourisme avec chauffeur, souligne-t-elle. L'Autorité rappelle qu'une décision rendue le 22 mai par le Conseil constitutionnel, saisi par la société Uber, autorise les VTC à pratiquer la tarification de leur choix, notamment kilométrique, que le gouvernement voulait leur interdire. S'agissant de la forfaitisation des courses d'approche, fixée à quatre euros en réservation immédiate et sept euros en réservation différée, l'Autorité "s'interroge sur le bien-fondé de la mise en place de deux forfaits" et préconise d'appliquer un seul et même tarif. Elle recommande enfin d'instaurer un tarif de supplément unique au-delà du quatrième passager, plutôt qu'un prix proportionnel au nombre de passagers. (Gregory Blachier, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant