France-Fabius prudemment optimiste sur le nucléaire iranien

le
0

PARIS, 25 novembre (Reuters) - Le chef de la diplomatie française a relevé mardi, au lendemain de la suspension des négociations sur le nucléaire iranien, une volonté sans précédent de trouver un accord, avec notamment "un certain mouvement" sur les capacités d'enrichissement. L'Iran et les six grandes puissances du "P5+1" se sont donné sept mois de plus pour sortir de l'impasse. Les Occidentaux visent un "accord de principe" sur le fond d'ici mars 2015, les détails pratiques étant mis au point par la suite. ( ID:nL6N0TE1L2 ) "Les négociations se sont accélérées dans la dernière période, et je dois dire (...) que la tonalité a été plutôt positive même si l'accord n'a pas pu être conclu", a commenté Laurent Fabius sur France Inter. Sur la limitation des capacités d'enrichissement, "j'ai trouvé qu'il y avait quand même un certain mouvement", a-t-il précisé. S'agissant du site d'Arak, "on a esquissé des solutions techniques qui peuvent nous permettre de régler le problème", a indiqué le ministre des Affaires étrangères. "J'ai trouvé aussi quelques avancées" sur le site enterré de Fordo, a poursuivi Laurent Fabius. Quant aux procédures de vérification envisagées, "j'ai trouvé qu'il y avait un certain bougé". "Il y a (...) une volonté d'essayer de trouver un accord que je n'avais pas ressentie dans des négociations précédentes", a souligné le ministre. (Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant