France-Fabius doute de la volonté de l'Iran sur le nucléaire

le , mis à jour à 09:59
2

PARIS, 11 juin (Reuters) - Laurent Fabius a exprimé jeudi des doutes sur la volonté de l'Iran de ne pas se doter de l'arme nucléaire au vu de l'absence de garanties apportées par Téhéran sur la possibilité pour les experts internationaux d'avoir accès à l'ensemble des installations nucléaires du pays. Le groupe 5+ 1 (Grande-Bretagne, Chine, France, Russie, Etats-Unis, plus l'Allemagne) et l'Iran ont jusqu'au 30 juin pour trouver un accord définitif réglant la crise du nucléaire iranien qui empoisonne les relations entre Téhéran et l'Occident depuis plus de dix ans. Les discussions achoppent toujours sur le rythme de la levée des sanctions qui pèsent sur l'économie iranienne et sur le mécanisme de vérification du respect des engagements pris par Téhéran. Prié de dire sur BFM TV RMC s'il avait des doutes sur la volonté iranienne de ne pas se doter de l'arme atomique, le ministre français des Affaires étrangères a répondu : "Oui, et notamment sur un point très important, c'est la vérification. Un accord qui n'est pas vérifiable n'est pas appliqué". "Or il est évident que si on veut être sûr que l'accord est solide, il faut qu'on puisse vérifier les sites", a-t-il souligné. Aujourd'hui, "on n'a pas encore cette certitude". La France est pour un accord avec les Iraniens, a-t-il rappelé, mais cet accord doit être "vérifiable, solide, robuste, et aujourd'hui nous n'avons pas encore ces garanties". Fin mai, le chef de la diplomatie française a prévenu que la France n'accepterait pas de conclure un accord sans garantie d'accès des inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) à l'ensemble des installations nucléaires du pays, y compris militaires. Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a exclu toute inspection de sites militaires par des experts étrangers dans le cadre de l'accord. (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • d.e.s.t. le jeudi 11 juin 2015 à 10:36

    Fabius doute parce qu'il est le sous-marin de Tel-Aviv, c'est tout !

  • M7097610 le jeudi 11 juin 2015 à 09:55

    que l'Iran dénonce son adhésion au traité de non prolifération et elle pourra construire sa défense librement. Ce pays a été si souvent attaqué et déstabilisé que la sanctuarisation de son territoire est indispensable.