France (F) : Soumaré dit stop

le
0
France (F) : Soumaré dit stop
France (F) : Soumaré dit stop

La sprinteuse française Myriam Soumaré (29 ans), championne d'Europe du 200m en 2010, a décidé de mettre un terme à sa carrière. Elle n'écarte cependant pas l'idée de revenir si l'envie revient.

Vice-championne d’Europe du 100m et du 4x100m en 2014 à Zurich (Suisse), Myriam Soumaré n’avait pas pris part l’an dernier aux Mondiaux de Pékin (Chine). Et pour cause, puisqu’elle avait donné naissance à son premier enfant avant la saison estivale 2015. Mais depuis, la sprinteuse française n’a pas repris sérieusement l’entraînement. Aujourd’hui, la championne d’Europe 2010 du 200m préfère donc s’arrêter là, comme elle le révèle dans les colonnes de L’Equipe mercredi.

« Je sais qu’ils (ndlr : les membres de la FFA) attendaient (ndlr : sa décision), explique l’athlète parisienne dans le quotidien sportif national quelques jours après avoir averti les dirigeants de la Fédération française. Je n’ai pas vraiment repris l’entraînement et je préfère être honnête plutôt que dire que je m’entraîne alors que je n’en fous pas une cacahouète. » En fait, Myriam Soumaré souligne que la motivation n’est pas là, elle qui a tenté de rechausser les pointes ces dernières semaines : « J’ai eu du mal à me remettre dans le rythme. Il me manquait la motivation. Je suis quelqu’un qui marche au feeling, j’ai essayé de me motiver mais ça ne venait pas. Je suis tellement heureuse en ce moment, je ne ressens pas le besoin de m’entraîner ou de partir en compétition… »

Malgré tout, « Soumsoum » ne ferme pas complètement la porte et reste en éveil, des fois que la motivation reviendrait… « Je ne sais pas vraiment si c’est une parenthèse ou si j’ai raccroché les pointes. On s’est mis d’accord avec Guy (Ontanon, son entraîneur) : si demain, j’avais envie de revenir, si ça me titillait, il m’accueillerait. Je sais que j’ai encore de jolis chronos dans les jambes. J’ai gardé mes muscles. Même les séances lactiques ne me font pas peur ! » Et Soumaré, « sans regret », de conclure sur son état d’esprit actuel en révélant le manque de passion qu’elle a toujours eu pour son sport : « J’ai beaucoup aimé ce que j’ai fait, j’ai aimé l’athlétisme, mais je ne me suis jamais vraiment passionnée… »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant