France-Evacuation d'opposants au stockage de déchets nucléaires

le
0
    STRASBOURG, 7 juillet (Reuters) - La préfecture de la Meuse 
a fait évacuer jeudi matin la forêt de Mandres-en-Barrois 
occupée par des militants opposés au projet d'enfouissement de 
déchets nucléaires de l'Andra (Agence nationale pour la gestion 
des déchets radioactifs), a-t-on appris auprès de la préfecture. 
    L'intervention de la gendarmerie a été requise en exécution 
d'une ordonnance d'expulsion rendue par le tribunal de grande 
instance de Bar-le-Duc, faisant droit à une demande de l'Andra. 
   Une trentaine de personnes s'étaient installées le 19 juin 
sur le site où l'Andra a lancé des travaux de reconnaissance 
géotechnique en vue d'y installer ultérieurement les puits de 
descente du personnel et du matériel pour le futur centre de 
stockage. 
    Cette occupation intervenait alors que l'Assemblée 
nationale, après le Sénat, doit examiner le 11 juillet le projet 
de loi sur la réversibilité du stockage, étape obligée pour 
lancer la construction du site dont la mise en service 
interviendrait en 2025. 
    L'implantation du Cigeo (Centre industriel de stockage 
géologique) est prévue à proximité du laboratoire souterrain de 
Bure, où l'Andra teste la capacité des couches argileuses à 
stocker pour une très longue durée, à 500 mètres de profondeur,  
les déchets les plus radioactifs des installations nucléaires 
françaises. 
    Le gouvernement a fixé à l'Andra un objectif de coût de 25 
milliards d'euros pour la phase industrielle. 
 
 (Gilbert Reilhac, édité par Chine Labbé) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant