France et zone euro : une conjoncture décevante (infographies)

le
4

La croissance est restée molle en zone euro au second trimestre malgré le plan de relance de la BCE.
La croissance est restée molle en zone euro au second trimestre malgré le plan de relance de la BCE.

Au second trimestre (T2 2015), l'activité économique française a stagné. Dans l’ensemble de la zone euro, la croissance et l’inflation sont ressorties à de faibles niveaux. Ces statistiques ont déçu, et pesaient sur les indices boursiers européens vendredi 14 août.

La journée de vendredi a été marquée par la publication de nombreux indicateurs économiques en zone euro. Parmi eux : la croissance française du second semestre, qui a déçu en stagnant face au trimestre précédent, alors que les analystes prévoyaient une légère progression de 0,2%.

La croissance zéro en France au T2 s’explique notamment par le mauvais chiffre de la consommation des ménages. Celle-ci n’a progressé que de 0,1% au dernier trimestre, alors qu’elle avait progressé de 0,9% au trimestre précédent.

Les chiffres de la conjoncture française ont été mitigés au second semestre.
Les chiffres de la conjoncture française ont été mitigés au second semestre.

La croissance de l’ensemble de la zone euro est également ressortie à un niveau faible au T2, en hausse d’un timide 0,3%. « Du point de vue des attentes des marchés, ce ralentissement du rythme de la croissance a été quelque peu décevant », commente Azad Zangana, économiste Europe chez Schroders. Revenant en particulier sur le cas de l’Allemagne, Azad Zangara remarque : « l’économie allemande a affiché un niveau de croissance de 0.4%, ce qui ne constitue pas un sérieux dérapage si l’on prend en considération que les attentes des marchés se situaient à 0.5% ».

L’économiste de Schroders  estime néanmoins que « malgré un ralentissement de la croissance économique en zone euro au deuxième trimestre, nous nous attendons toujours à voir une accélération sur le deuxième semestre, principalement grâce au coup de pouce donné au pouvoir d’achat des ménages par la faiblesse persistante des prix du pétrole ».

La croissance européenne n'a été que de 0,3% au dernier trimestre.
La croissance européenne n'a été que de 0,3% au dernier trimestre.

La contraction des prix du pétrole participe en revanche à entretenir la très faible inflation (+0,2% au mois de juillet), considérée comme un problème pour la zone euro. Le plan de relance de la BCE (« quantitative easing »), actif depuis le mois de mars, semble peiner à combattre le risque déflationniste qui concerne toujours le Vieux continent.

L’inflation est ressortie négative dans de nombreux pays européens. « En juillet 2015, des taux annuels négatifs ont été observés dans onze États-membres. Les taux annuels  les plus faibles ont été observés à Chypre (-2,4%), en Roumanie (-1,4%) ainsi qu'en Grèce (-1,3%). Les taux annuels les plus élevés ont quant à eux été enregistrés à Malte (1,2%), en Autriche (1,1%) et en Belgique (0,9%) », commente Eurostat.

Le risque déflationniste reste toujours présent en Europe.
Le risque déflationniste reste toujours présent en Europe.

X. Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • crcri87 le vendredi 14 aout 2015 à 17:33

    Mon beau Sapin, roi des benêts......

  • quoa le vendredi 14 aout 2015 à 17:22

    en bloquant les retraites qu'est ce qu'il croit je ne depenserais surement pas plus jusqu'a ce qu'il dégage

  • M1961G le vendredi 14 aout 2015 à 17:12

    hollande est responsable de la décroissance en france . sa politique est désastreuse pour l'économie . les riches ont quittés le navire . hollande spolie la classe moyenne pour compenser , mais il a cassé la croissance car impôt ou consommation , il faut choisir . pour ma part j'ai intégré l'impôt dans la consommation et continu à épargner comme avant . je resortirais mes noisettes en 2017 .

  • M1961G le vendredi 14 aout 2015 à 17:08

    hollande est le pire président que la france ait connu . d'ailleurs hollande est il encore "lé"gitime" quand on sait que 80% des français souhaitent son départ .