France-Enquête sur une société d'intérim espagnole

le
0
    MARSEILLE, 1er mars (Reuters) - La justice française enquête 
sur l'emploi de plusieurs milliers de travailleurs 
sud-américains dans les exploitations agricoles du sud de la 
France par une société d'intérim espagnole qui ne respecterait 
"aucune règle fiscale et sociale" en vigueur en France, a 
annoncé mardi le procureur de Marseille. 
    Terra Fecundis est soupçonnée de "fraudes aux prestations de 
service international", a dit à la presse Brice Robin. 
    "Plusieurs milliers de personnes qui viennent d'Amérique du 
Sud sont utilisées dans des exploitations agricoles du sud de la 
France en ne respectant aucune règle fiscale, aucune règle 
sociale", a précisé le magistrat, soulignant le "préjudice 
déloyal" subi par les entreprises respectant la réglementation. 
    Plusieurs départements sont concernés par l'utilisation de 
cette main d'oeuvre majoritairement venue d'Equateur, allant des 
Bouches-du-Rhône aux Pyrénées orientales, en passant par le 
Gard, l'Hérault et l'Ardèche. 
    "Cela se passe dans d'autres pays européens, notamment en 
Italie", a ajouté Brice Robin qui a évoqué une "enquête 
compliquée" qu'il espère voir aboutir "assez rapidement". 
    Une entraide judiciaire internationale est en cours et un 
magistrat français doit se rendre prochainement en Espagne pour 
"identifier tous les auteurs et responsables" de l'entreprise 
mise en cause. 
    "C'est le tribunal correctionnel qui dira la vérité 
judiciaire de cette affaire d'ampleur nationale", a indiqué le 
procureur 
 
 (Jean-François Rosnoblet, édité par Yann Le Guernigou) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant