France-Emmanuel Macron chahuté lors d'une conférence à Lyon

le
0

LYON, Rhône, 13 octobre (Reuters) - Emmanuel Macron a été sifflé et hué mardi à Lyon par une centaine de manifestants, parmi lesquels des membres de la CGT, qui attendaient le ministre de l'Economie à l'entrée d'un bâtiment où il a participé à une conférence. Le début de son intervention, dans le cadre des Journées de l'économie, a été perturbé par des protestataires qui s'étaient mêlés au public et l'un d'eux a jeté un yaourt dans sa direction, sans le toucher. Une militante a pris le ministre à partie en criant "vous assassinez les chômeurs", avant d'etre évacuée de la salle par le service d'ordre. "Je respecte toutes les formes d'expression", a réagi le ministre lors d'un point presse à l'issue de sa conférence. "Je vais systématiquement au contact de celles et ceux qui vont manifester quand je me déplace sur le terrain, dans les entreprises. Je l'ai encore fait hier dans le Lot, et les choses se passent bien", a-t-il ajouté. Il considère ces débordements comme la traduction "d'une expression française" mais, a-t-il dit, "l'opposition doit aussi se faire dans le dialogue. Sinon l'opposition n'apporte rien. Je crois aux vertus du débat." "Les invectives ne sont pas des réponses. En même temps, il faut entendre tout ce que ces gestes disent de souffrance sociale, et de défiance", a-t-il insisté. Emmanuel Macron a également évoqué la situation à Air France, dont des cadres dirigeants ont été malmenés le 5 octobre dernier lors d'une réunion du Comté central d'entreprise (CCE). "Ces actes ne sont pas à encourager, ils sont à condamner. J'ai constamment appelé l'entreprise à mener le dialogue social dans l'apaisement. Il faut que l'ensemble des parties travaillent dans l'apaisement pour faire face aux défis de l'entreprise", a-t-il dit. (Catherine Lagrange, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux