France : économie de 17 milliards d'euros en 2015 grâce au pétrole ?

le
1

Le déficit français devrait s'améliorer significativement en 2015 grâce à la baisse du pétrole.
Le déficit français devrait s'améliorer significativement en 2015 grâce à la baisse du pétrole.

On répète depuis plusieurs semaines que la baisse des cours du brut pourrait améliorer les finances publiques françaises. Une première estimation a été rendue publique par Coe-Rexecode : si les prix se maintiennent au niveau actuel toute l'année, la France économiserait 17 milliards d'euros.

Une chose est sûre : la France va économiser beaucoup d'argent avec la récente chute des prix de l'énergie. Pour Denis Ferrand, directeur général de Coe-Rexecode, cette économie se chiffrerait à 17 milliards d'euros en 2015 par rapport à 2014 si le Brent s'échangeait à un prix moyen de 52 dollars sur l'ensemble de l'année. Actuellement, le baril s'échange à 49 dollars et toujours aucun rebond ne semble se dessiner.

Déjà 5 milliards économisés en 2014

Autre estimation intéressante livrée par la même source : en 2014, les économies dues à baisse du pétrole au second semestre pourraient se chiffrer à environ 5 milliards d'euros par rapport à 2013. Cette année-là, la facture énergétique de la France s'était élevée à 66 milliards d'euros.

Une amélioration de la croissance de 0,8%

Les économies envisagées, qu'il faut encore regarder comme des estimations très approximatives,  permettront quoi qu'il en soit de soulager le déficit commercial français. Ce dernier est attendu à 55 milliards d'euros pour 2014 (les chiffres ne sont pas encore définitifs), tandis que le déficit budgétaire total du pays devrait s'élever à environ 88 milliards d'euros pour l'an dernier, soit 4,4% des 2000 milliards de PIB du pays.

En évitant une fuite de capitaux de 17 milliards d'euros, le déficit commercial s'améliorerait d'autant. Or, ce dernier entre très directement en ligne de compte dans le calcul annuel du PIB, qui est grossièrement la somme des dépenses de consommation, des investissements, des dépenses d'Etat et de l'excédent commercial, ce dernier étant négatif pour la France.

D'après les chiffres de Coe-Rexecode, le déficit sera donc moins négatif que les précédentes années, au point d'améliorer la croissance française de 0,8% à lui seul. Un chiffre de bon augure qui devrait permettre d'atteindre sans mal le fameux « 1% de croissance » souhaité par le gouvernement pour l'année en cours.

Xavier Bargue

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jam71 le lundi 19 jan 2015 à 18:43

    Oui une baisse mais aussi une baisse des recettes des taxes a la pompe a essence !!