France-Deux dirigeants d'Uber déférés au parquet

le , mis à jour à 09:29
0

PARIS, 30 juin (Reuters) - Les deux principaux dirigeants d'Uber en France seront présentés mardi matin à un magistrat du parquet, a-t-on appris de source judiciaire. Thibaud Simphal et Pierre-Dimitri Gore-Coty, respectivement directeur-général d'Uber France et directeur de la compagnie pour l'Europe du Nord, ont été placés en garde à vue lundi. Ils ont été convoqués dans le cadre d'une enquête préliminaire visant l'offre payante de transport entre particuliers UberPOP. Cette enquête, ouverte le 27 novembre 2014, vise des faits d'organisation illégale d'un système de mise en relation de clients avec des personnes qui se livrent au transport routier à titre onéreux et de conservation illégale de données à caractère personnel. Le siège parisien de la société avait été perquisitionné le 16 mars dernier dans le cadre de cette enquête. Quelque 1.200 téléphones portables avaient été saisis, ainsi que des ordinateurs et de la documentation. L'application UberPOP est interdite par la loi Thévenoud de 2014. Mais aucune interdiction définitive n'a à ce jour été prononcée par la justice, souligne Uber, qui continue à proposer ce service. La compagnie américaine juge cette disposition de la loi Thévenoud contraire à la liberté d'entreprendre et la conteste devant le Conseil constitutionnel. Des milliers de chauffeurs de taxis français ont protesté en fin de semaine dernière, parfois violemment, contre les chauffeurs clandestins. Le gouvernement avait alors menacé les dirigeants d'Uber de poursuites pour incitation à des activités illégales. (Chine Labbé)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant