France-Deux auditions liées aux attentats de janvier

le
0
 (Actualisé avec parquet de Lille) 
    PARIS, 15 décembre (Reuters) - Un homme et une femme 
soupçonnés d'avoir aidé Amedy Coulibaly, qui a tué une policière 
et quatre juifs à Montrouge (Hauts-de-Seine) et Paris en janvier 
dernier, à se procurer des armes étaient entendus mardi, a-t-on 
appris de source judiciaire.  
    L'homme, Claude Hermant, un identitaire flamand vivant à 
Lille, a été extrait de la prison où il était incarcéré pour un 
trafic d'armes, a précisé le parquet de Lille.  
    La seconde personne, qui serait sa femme, gérait "la maison 
flamande", une structure par laquelle auraient transité les 
armes.  
    Des attentats djihadistes ont fait 17 morts les 7, 8 et 9 
janvier dernier à Paris et Montrouge.  
    Le parquet de Paris a ouvert le 20 janvier une information 
judiciaire pour assassinats et tentatives d'assassinats en 
relation avec une entreprise terroriste, transport d'armes et 
financement du terrorisme, notamment. 
    A ce jour, sept hommes âgés de 22 à 33 ans ont été mis en 
examen et placés en détention provisoire dans le cadre de cette 
enquête. Tous sont soupçonnés d'avoir apporté une aide 
"logistique" à Amedy Coulibaly. 
    Les enquêteurs ont jusque-là surtout avancé sur le volet 
Coulibaly de l'enquête, et non sur le volet des frères Kouachi, 
auteurs de l'attaque contre le magazine satirique Charlie Hebdo 
qui a fait 12 morts le 7 janvier. 
    Deux proches des frères Kouachi ont été mis en examen en 
début d'année pour association de malfaiteurs en vue de préparer 
des actes de terrorisme, mais dans le cadre d'une enquête 
distincte de celle sur les attentats de janvier. 
 
 (Chine Labbé, avec Pierre Savary à Lille édité par Yves 
Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant