France-Deux ans d'inéligibilité de plus pour Gaston Flosse

le , mis à jour à 05:37
0

PAPEETE, Polynésie française, 24 juin (Reuters) - Déjà condamné à trois ans d'inéligibilité et démis de tous ses mandats, l'ancien président et sénateur de la Polynésie française Gaston Flosse (divers droite, ex-UMP) a été condamné mercredi à deux ans d'inéligibilité supplémentaires. Gaston Flosse était jugé pour l'affaire dite du SED, une cellule d'espionnage de la présidence de la Polynésie mise en place lorsqu'il dirigeait le territoire français du Pacifique Sud. Il a été relaxé du chef d'atteinte à la vie privée d'un journaliste mais condamné pour détournement de fonds publics, le SED ayant fonctionné avec 19 faux agents administratifs, utilisés pour des tâches d'écoutes illégales, de filatures et d'espionnage de certaines personnes. Gaston Flosse, qui fêtait le même jour ses 84 ans, a immédiatement fait savoir par son avocat, Me François Quinquis, qu'il faisait appel de cette décision. Selon son défenseur, dans la mesure où il n'y a pas eu condamnation dans le premier volet de l'affaire, il ne peut y avoir de condamnation pour des faits annexes et secondaires, par ailleurs signifiés tardivement à l'accusé par le parquet. Gaston Flosse purge déjà une peine d'inéligibilité de trois ans, pour une affaire d'emplois fictifs, qui court jusqu'en 2017. Il affirme vouloir se représenter à la présidence de la Polynésie française en 2018. (Daniel Pardon, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant