France-Détention pour un homme qui a payé sa caution en espèces

le
2
    LYON, 16 juin (Reuters) - La cour d'appel de Lyon a demandé 
jeudi le retour en détention provisoire d'un grenoblois de 30 
ans, qui avait payé sa caution de 500.000 euros en espèces pour 
sortir de prison dans l'attente de son jugement pour trafic de 
stupéfiant en septembre. 
    Mehdi Boulenouane, considéré comme une figure du banditisme 
grenoblois, avait versé l'intégralité de sa caution en espèces, 
le 6 juin, comme garantie de sa remise en liberté avant la 
prochaine audience le concernant à Lyon.  
    Le parquet avait alors eu la surprise de voir défiler 29 
personnes venues déposer des enveloppes remplies de billets de 
500 euros.  
    Constatant que ces billets étaient humides et dégageaient 
une odeur de colle, le ministère public a ouvert une enquête 
préliminaire pour blanchiment et s'est opposé, dans ces 
circonstances, à sa libération.  
    Un mandat d'arrêt a été délivré à son encontre par la cour 
d'appel de Lyon. 
    Devant la cour d'appel, les avocats du grenoblois avaient 
souligné que le procureur n'avait pas demandé de chèque, ni 
précisé la manière dont devait être versée la caution.  
    L'annulation de la décision de remise en liberté le 
concernant va entraîner son retour en détention jusqu'à 
septembre, quand est prévu son procès.  
    Une incertitude existe toutefois quant à un possible 
remboursement par le parquet des 1.000 billets de 500 euros de 
caution qui ont été saisis dans le cadre de l'enquête sur leur 
origine.  
 
 (Catherine Lagrange, édité par Chine Labbé) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aerosp il y a 6 mois

    C'est plus grave que cahuzac ?

  • kurki il y a 6 mois

    Tout chauds, les billets !