France-Des syndicats de médecins quittent un groupe de travail

le
0

PARIS, 6 février (Reuters) - Quatre syndicats de médecins libéraux (CSMF, SML, FMF et Le BLOC) ont annoncé vendredi avoir quitté un groupe de travail sur le service public hospitalier (SPH). Cet atelier a été mis en place par le ministère de la Santé dans le cadre de la concertation décidée autour du projet de loi de la ministre Marisol Touraine sur la santé. Les quatre organisations assurent que si le SPH s'appliquait en l'état, les médecins des cliniques perdraient leur droit à facturer des compléments d'honoraires tandis que leurs confrères hospitaliers publics conserveraient cette possibilité. "Les libéraux attendent une réécriture profonde du projet de loi et non pas qu'on les leurre", écrivent-ils en reprochant au ministère de la Santé de vouloir "enliser les discussions sur des éléments annexes". Marisol Touraine a mis en place des groupes de travail réunissant les professionnels de santé pour réécrire les points litigieux de son projet de loi, qui se heurte à une fronde du corps médical. Les médecins, qui dénoncent un dispositif complexe et redoutent des retards de paiement, s'opposent en particulier à la généralisation du tiers payant, mesure phare du projet. Lors d'une conférence de presse jeudi, le chef de l'Etat, François Hollande, a annoncé que la généralisation du tiers payant ne serait mise en place que "si un mécanisme simple est trouvé pour les professionnels de santé". (Gérard Bon, édité par Emmanuel Jarry)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant