France-Des ministres répliquent à Sarkozy sur les fonctionnaires

le
0

PARIS, 2 octobre (Reuters) - Des membres du gouvernement ont répliqué jeudi à la proposition de Nicolas Sarkozy de créer des contrats à durée déterminée pour les fonctionnaires en invitant l'ancien président, qu'ils soupçonnent de vouloir démanteler la fonction publique, à "réviser ses fiches". Dans un entretien au Figaro Magazine, Nicolas Sarkozy lance l'idée d'"un nouveau contrat de cinq ans dans la fonction publique parce que la France ne peut plus recruter systématiquement sous le statut des fonctionnaires à vie". "Ce nouveau contrat ne s'appliquerait pas à tous les postes : les policiers ou les enseignants, par exemple, ne seraient pas concernés. Mais il existe de nombreux métiers dans les trois fonctions publiques qui pourraient utilement relever de ce nouveau régime", précise-t-il. Interrogé à ce sujet après une réunion à Matignon, le ministre du Travail, François Rebsamen, a répondu que "les CDD dans la fonction publique, ça existe déjà, donc ce n'est pas une idée très innovante de la part de Nicolas Sarkozy". "Simplement, quand on les renouvelle plusieurs fois, ça devient un emploi titulaire à durée déterminée", a-t-il ajouté. "Quant au démantèlement de la fonction publique, je lui laisse la responsabilité de cette proposition. On verra comment répondront les fonctionnaires eux-mêmes", a-t-il lancé. La ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, a souligné pour sa part qu"'il y a longtemps qu'il y a des CDD dans la fonction publique". "Il faut qu'il regarde un peu ses fiches", a-t-elle commenté. Dans le Figaro Magazine, l'ancien président propose aussi de rétablir le jour de carence dans la fonction publique "afin de lutter contre l'absentéisme dans nos administrations". Nicolas Sarkozy suggère d'augmenter le nombre d'heures travaillées "à l'hôpital comme dans d'autres administrations". "Mais il faudra payer davantage les agents qui travailleront plus : moins de fonctionnaires, travaillant davantage et mieux rémunérés", ajoute-t-il. (Elizabeth Pineau, édité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux